Test

Test : Samsung Galaxy S5

Android

Par Anh Phan le

La Gear Fit, la Gear 2 mais aussi la Galaxy Gear

Alors qu’on a le Samsung Galaxy S5 depuis presque dix jours à la publication de ce test, nous n’avons reçu la Samsung Gear Fit qu’hier. Du coup, à l’heure de ce test, nous n’avons pu jouer avec la Gear Fit que moins de 48h et à mon avis, il est encore trop tôt pour se prononcer, même si je commence à avoir mon avis dessus. La Samsung Gear Fit aura droit à son test dès lors qu’on l’aura utilisée plus longtemps mais rien ne nous empêche de vous donner nos premières impressions avec le produit final.

samsung-gear-fit-live-01

On commence d’abord avec la Samsung Galaxy Gear qu’on connait déjà et qui accompagnait la sortie du Galaxy Note 3. Je n’y avais pas retouché depuis un certain temps. À l’époque, j’avais été extrêmement déçu parce que c’était très limité. Non seulement ça ne fonctionnait qu’avec des smartphones Samsung mais en plus, c’était limité à certaines applications comme le client mail maison et non GMail. Depuis, il y a eu des mises à jour et le plus important a été corrigé, à savoir le support du système de notifications d’Android. Cependant, contrairement à la Toq qui ne permet que de visualiser, la Galaxy Gear permet de gérer un peu mieux ces notifications. Vous pourrez ainsi supprimer des mails, lire une petite preview, lancer l’application correspondante depuis la Galaxy Gear, etc.

samsung-gear-fit-live-07

samsung-gear-soft-live-11

J’avoue, je faisais donc partie de sceptiques mais depuis, je m’y suis habitué et j’avoue que c’est quand même super pratique. J’étais un peu frustré avec la Toq et le fait de ne pas pouvoir faire certaines choses, comme supprimer des mails spam. C’est nettement mieux désormais avec la Galaxy Gear. En revanche, l’autonomie est toujours aussi limitée, je ne fais toujours pas de photos avec et je ne réponds pas avec non plus !

samsung-gear-soft-live-16

Du coup, j’étais plutôt bien préparé pour accueillir la Samsung Gear Fit. Comme pour les Gear, la Gear Fit a droit à son logiciel dédié avec lequel vous ferez votre première connexion. Comme vous vous en doutez, c’est du Samsung donc ce n’est pour l’instant compatible qu’avec la gamme de smartphone Galaxy de Samsung. Utilisant une connexion Bluetooth 4.0 LE, je n’ai pas vu d’impact sur l’autonomie générale du Galaxy S5 et ça, c’est une bonne nouvelle. Une des fonctions que je n’avais pas vu avec la Galaxy Gear et que je retrouve sur la Gear Fit, c’est la désactivation des notifications quand la Gear Fit détecte qu’on est en train d’utiliser le Samsung Galaxy S5. On retrouve bien évidemment les mêmes fonctions qu’on avait pu avoir avec la Galaxy Gear.

samsung-gear-soft-live-02

samsung-gear-soft-live-05

samsung-gear-soft-live-09

Quand vous mettez la Gear Fit à votre poignet pour la première fois, vous ne pouvez pas être indifférent à cet écran incurvé Super AMOLED de 1,84″ avec une résolution de 128×432. Extrêmement contrasté, je n’ai pas eu de problème au soleil. C’est juste dommage que Samsung n’ai pas intégré un capteur de luminosité pour ajuster automatiquement la luminosité. À part ça, il est tout simplement magnifique et vous permet d’entrevoir le futur avec des écrans de ce type, plus grands, plus plats. Le seul reproche concerne le bracelet qui pourrait être mieux fini mais c’est un faux problème puisque le bracelet est interchangeable. Avec son poids de 27g, elle est extrêmement légère et elle se fait facilement oublier au poignet.

samsung-gear-fit-live-06

Suite à une mise à jour de la Gear Fit hier, il est maintenant possible d’utiliser un affichage aussi bien vertical qu’horizontal. Personnellement, l’affichage horizontal ne m’a pas vraiment gêné parce que je m’y suis habitué depuis le Nike Fuelband SE. Mais je peux comprendre cette mise à jour et très honnêtement, même si c’est moins pratique pour les textes de notifications, c’est quand même mieux pour l’heure et la lecture de manière générale.

samsung-gear-fit-live-04

Côté sport, il intègre bien évidemment accéléromètre, podomètre et même cardio-fréquencemètre. Du coup, même si ça fait doublon avec le Samsung Galaxy S5, l’intégration dans un bracelet est bien plus logique. J’espère juste que Samsung multipliera les partenaires sportifs pour éviter à l’utilisateur de s’enfermer dans S Health. La synchronisation avec le smartphone s’est déroulée sans problème sinon.

De cette première véritable prise en main en usage normal, j’avoue que j’aime beaucoup le duo Galaxy S5 / Gear Fit et à ma grande surprise, il fonctionne bien. Je n’étais pas forcément un grand fan de la Galaxy Gear et son design, je suis nettement plus acquis à la cause Gear Fit. Reste à savoir ce que va apporter de plus Android Wear par rapport à ce que propose déjà Samsung. Je vais continuer le test et RDV dans une semaine pour le test de la Gear Fit.

L’Autonomie

Sans atteindre la batterie du Galaxy Note 3, le Galaxy S5 vous propose une batterie plus qu’honnête de 2800 mAh. Et comme pour les autres, Samsung a travaillé autour de l’autonomie et l’optimisation de TouchWiz UI pour tirer le meilleur de la batterie. Aussi, les captures d’écran ci-dessous correspondent à l’état du smartphone après une journée type avec la prise de près d’une quarantaine de photos, l’utilisation de la Galaxy Gear, tous les pushs activés, le lancement de tous les benchmarks allant de Quadrant à Epic Citadel en passant par 3DMark.

samsung-galaxy-s5-soft-live-78

samsung-galaxy-s5-soft-live-79

Comme pour le HTC One (M8), j’en ai profité pour jouer avec des jeux plus ou moins gourmands comme Dead Trigger 2. Résultat des courses : il me restait souvent en fin de journée un peu plus de 30% d’autonomie, et ce, sur plus d’une semaine d’utilisation. Je ne sais pas pour vous mais je trouve tout ça relativement bien et je n’ai pas eu l’obligation de passer en mode “Économie d’énergie”.

samsung-galaxy-s5-live-37

On vous l’avait présenté lors de son annonce en février dernier, le Samsung Galaxy S5 vous propose un “Mode Ultra d’Économie d’énergie” qui vous permet de réduire votre smartphone à un simple featurephone. En effet, ce mode permet de basculer le smartphone dans un affichage en noir et blanc, réduit la luminosité de l’écran ainsi que le temps de veille, désactive la connexion de données lorsque celui-ci est éteint, désactive le retour de vibration, et se limite à quelques applications de base comme la fonction téléphonie, les SMS, l’application internet, Twitter ou la calculatrice. Samsung promet ainsi 3h d’autonomie pour 1% de batterie. S’il vous reste 10%, vous pourrez tenir jusqu’à une journée. Pratique.

Sommaire du Test 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7