Test

Test de la Sonos Beam, une barre de son pour les appartements parisiens

Notre avis
8 / 10
Audio

Par Anh Phan le

Si Sonos subit la concurrence frontale des nouveaux haut-parleurs intégrant un assistant personnel, le constructeur américain continue à innover. Ainsi, après le Sonos One qui était le premier produit de la marque à intégrer un micro pour gérer les différents assistants vocaux sur le marché, voici la Sonos Beam, une barre de son compacte à destination de votre TV.

Quand on a découvert la Sonos Beam lors du déballage, on a été surpris par sa petite taille, surtout en comparaison de la PlayBar, première barre de son du constructeur californien. La Beam est compacte et elle est livrée avec un câble secteur, un câble HDMI et un adaptateur HDMI/Optique (si votre TV n’est pas compatible HDMI-Arc). Pas de câble Ethernet par défaut donc, et si vous ne souhaitez pas utiliser la Beam en WiFi, il vous faudra acquérir (ou ressortir) votre câble Ethernet. Pour rappel, dans une installation Sonos, les haut-parleurs qui sont en Ethernet se transforment en point d’accès pour une meilleure réception des autres haut-parleurs Sonos.

L’installation est relativement simple. J’ai testé la Sonos Beam sur une TV Philips OLED 9000 Series. Du coup, elle est compatible HDMI-Arc. Une fois la Beam branchée via le câble HDMI, le son de la TV est automatiquement transmis sur l’enceinte. C’est d’une simplicité enfantine. Il reste ensuite à faire la configuration de la Beam sur son installation Sonos, ce qui se révèle particulièrement simple. Elle se configure exactement comme les autres enceintes Sonos avec le support du TruPlay, la technologie qui permet d’optimiser le spectre audio dans la pièce. 

Comme la Sonos One, la Beam intègre des micros avec le support des assistants vocaux à la mode comme Amazon Alexa ou Google Assistant. Pour l’instant, seul Alexa est disponible, Google Assistant devrait arriver d’ici la fin de l’année d’après le planning fourni par Sonos. Dans tous les cas, Alexa fonctionne très bien et quelle que soit ma position dans la pièce, la Sonos Beam a pu m’entendre et répondre à mes requêtes.

Avec tous les services compatibles sur l’écosystème Sonos, on a pu tester Spotify, Amazon Music ou encore Apple Music sur la Beam. Parce que cela ne se voit peut-être pas mais Sonos, c’est la musique avant tout. Évidemment, le son était bien meilleur que ce que propose la TV mais là où j’étais surpris, c’était de constater que la Beam proposait assez de graves pour ne pas sentir le manque d’un caisson de graves. Alors oui, si vous avez une PlaySub, c’est mieux mais dans mes usages avec la Beam, j’étais très satisfait, que cela soit avec des jeux vidéo, des séries TV ou des films. Les puristes ne considèreront peut-être pas la Beam dans l’absolu mais la nouvelle enceinte de Sonos se destine à ceux qui recherchent un juste milieu entre vidéo et musiques.

En parlant de musique, le son est équilibré avec des médiums détaillés et des aigus bien maitrisés. La Beam se place quelque part pas loin de la Play:5, enceinte star de la marque. Le rendu sonore est équilibré sur l’ensemble des sons que nous avons pu jouer sur la Beam, ce qui est d’autant plus appréciable quand on voit la compacité de l’enceinte. Les graves sont bien présentes pour la musique mais comme on l’a dit plus haut, cela sera peut-être pas assez suffisant pour les amoureux du cinéma qui souhaiteront avoir un PlaySub. D’ailleurs, cela me fait penser que cela serait bien que Sonos sorte une sorte de PlaySub Mini 😛 

La puissance est largement suffisante pour occuper le volume des petites et moyennes surfaces. Comme d’habitude, cela reste un son frontal. Si vous voulez une meilleure expérience cinéma, il faudra investir dans un duo de Sonos One pour s’en servir comme d’enceintes satellites et un PlaySub pour le caisson. J’ai déjà un duo de Sonos One, ce qui m’a permis de tester du 5.0 et sur cette configuration, le système Sonos s’en sort très bien pour peu que l’installation WiFi soit sans interférence, du moins, si vous êtes en tout-WiFi. De mon côté, je n’ai pas eu à noter de décalage sonore.

Et puisqu’on parle de WiFi, je vous rappelle que les Sonos One et la Beam sont compatibles avec AirPlay 2. La fonction sera activée via une prochaine mise à jour. Pour ceux qui n’ont pas tout suivi, AirPlay 2 permettra de lancer le son depuis un appareil iOS ou Mac OSX sur n’importe quelle enceinte compatible. Pratique.

Notre avis

Proposé au prix de 449 euros, la Sonos Beam est une excellente barre de son avec un prix contenu. Sa polyvalence lui permet un usage aussi bien dans la vidéo que dans la musique. Son évolution avec le support prochainement de Google Assistant et AirPlay 2 fait d'elle un investissement serein. 

8 / 10