Test

Tests flash : NBA Jam (iPhone)

Par Rédacteur Invité le

Après avoir envahi les Wii, Playstation 3 et Xbox 360 (même si l'Europe a du se passer des 2 dernières versions, allez comprendre...), NBA Jam s'est...

Après avoir envahi les Wii, Playstation 3 et Xbox 360 (même si l’Europe a du se passer des 2 dernières versions, allez comprendre…), NBA Jam s’est récemment décidé à débarquer sur iPhone, sans pour autant avoir perdu de son contenu en route. Ou presque. Mais il fallait bien faire quelques concessions pour avoir l’occasion de lâcher des dunks enflammés dans les transports en commun !



Si 2010 aura été l’occasion de reprendre contact avec la licence NBA Jam sur consoles, 2011 sera l’occasion de le conserver dans sa poche, EA Sports ayant décidé de développer une version iPhone de son jeu. Et comme on peut les comprendre : le concept (des matchs de basket en 2 contre 2 ou les règles n’ont pas cours) s’adapte à merveille sur portables. Même s’il est indéniable que l’absence de touches physiques va vous contraindre à un petit temps d’adaptation pour cette version iPhone. Le temps en fait de maîtriser le stick analogique virtuel et de mémoire l’emplacement des touches virtuelles (3 au total, l’une dédiée aux passes, l’autre aux tirs et la dernière au boost). Rassurez-vous : un court tutorial proposé en début de jeu va vous permettre d’assimiler les quelques commandes listées. Pour autant, une fois le jeu en main, impossible de ne pas prendre son pied : le tout est fluide, franchement joli, et est de plus porté par une ambiance sonore vraiment réussie, qui nous dévoile un Tim Kitzrow (l’homme ayant commenté le NBA Jam original) au meilleur de sa forme. Pour ne rien gâcher l’équipe en charge de développer le jeu a pensé à inclure les 30 équipes actuelles de la NBA, auxquelles il vous faudra ajouter des stars des 90’s, telles Scottie Pippen, Dennis Rodman, Karl Malone et j’en passe, ainsi qu’un mode Carrière assez complet pour vous occuper un bon moment (et qui vous permettra dans le même temps de débloquer divers bonus, parfois assez… farfelus !) Bref, vous l’aurez compris, cette adaptation s’en tire avec les honneurs, et nous offre la possibilité de s’adonner à un jeu d’arcade des plus réussis peu importe où l’on se trouve. En fait, on pourrait presque dire qu’il ne lui manque qu’un mode de jeu en ligne via WiFi pour réellement boucler la boucle. Notez tout de même que ce NBA Jam est vendu 3.99€. Mais bon, étant donné sa durée de vie franchement conséquente, dites vous que votre “investissement” ne mettra que peu de temps à se rentabiliser !

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Un mode Carrière conséquent
C’est beau, c’est fluide
L’ambiance sonore réussie

Les –
Un temps d’adaptation est nécessaire, tactile oblige

Après avoir envahi les Wii, Playstation 3 et Xbox 360 (même si l’Europe a du se passer des 2 dernières versions, allez comprendre…), NBA Jam s’est récemment décidé à débarquer sur iPhone, sans pour autant avoir perdu de son contenu en route. Ou presque. Mais il fallait bien faire quelques concessions pour avoir l’occasion de lâcher des dunks enflammés dans les transports en commun !



Si 2010 aura été l’occasion de reprendre contact avec la licence NBA Jam sur consoles, 2011 sera l’occasion de le conserver dans sa poche, EA Sports ayant décidé de développer une version iPhone de son jeu. Et comme on peut les comprendre : le concept (des matchs de basket en 2 contre 2 ou les règles n’ont pas cours) s’adapte à merveille sur portables. Même s’il est indéniable que l’absence de touches physiques va vous contraindre à un petit temps d’adaptation pour cette version iPhone. Le temps en fait de maîtriser le stick analogique virtuel et de mémoire l’emplacement des touches virtuelles (3 au total, l’une dédiée aux passes, l’autre aux tirs et la dernière au boost). Rassurez-vous : un court tutorial proposé en début de jeu va vous permettre d’assimiler les quelques commandes listées. Pour autant, une fois le jeu en main, impossible de ne pas prendre son pied : le tout est fluide, franchement joli, et est de plus porté par une ambiance sonore vraiment réussie, qui nous dévoile un Tim Kitzrow (l’homme ayant commenté le NBA Jam original) au meilleur de sa forme. Pour ne rien gâcher l’équipe en charge de développer le jeu a pensé à inclure les 30 équipes actuelles de la NBA, auxquelles il vous faudra ajouter des stars des 90’s, telles Scottie Pippen, Dennis Rodman, Karl Malone et j’en passe, ainsi qu’un mode Carrière assez complet pour vous occuper un bon moment (et qui vous permettra dans le même temps de débloquer divers bonus, parfois assez… farfelus !) Bref, vous l’aurez compris, cette adaptation s’en tire avec les honneurs, et nous offre la possibilité de s’adonner à un jeu d’arcade des plus réussis peu importe où l’on se trouve. En fait, on pourrait presque dire qu’il ne lui manque qu’un mode de jeu en ligne via WiFi pour réellement boucler la boucle. Notez tout de même que ce NBA Jam est vendu 3.99€. Mais bon, étant donné sa durée de vie franchement conséquente, dites vous que votre “investissement” ne mettra que peu de temps à se rentabiliser !

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Un mode Carrière conséquent
C’est beau, c’est fluide
L’ambiance sonore réussie

Les –
Un temps d’adaptation est nécessaire, tactile oblige