Test

Test : Real Tennis 09 (iPhone/iPod Touch)

Par Rédacteur Invité le

On attend encore le Messie des jeux de tennis sur iPhone et iPod Touch. Celui qui sera en mesure de mettre tout le monde d’accord, casual comme hardcore gamers. Et bien vous savez quoi ? Ce n’est pas encore aujourd’hui que vous allez le rencontrer, ce Messie…

test_real_tennis_09_iphone_2

Pourtant, tout semblait bien commencer pour le soft de Gameloft, assez fourni aussi bien du côté des modes de jeu (tournoi, championnat, match unique en simple ou en double, multi en local, on pourra quand même pester face à l’absence d’un véritable mode Carrière, mais bon…) que du côté des surfaces (même si le comportement de la balle ne semble que peu affecté par ces changements de surfaces) ou des joueurs (fictifs, mais qui ne manqueront pas de vous rappeler quelques stars actuelles de la discipline). On pourra également saluer le travail réalisé du côté de l’aspect graphique du soft, plutôt léché, ou de l’ambiance sonore, convaincante…

Mais il fallait bien que ça finisse pas coincer à un endroit. Et malheureusement, ce Real Tennis 09 coince à l’endroit le plus gênant qui soit : le gameplay. Une fois encore basé sur une foutue croix directionnelle virtuelle, le jeu, affichant un rythme assez soutenu, pêche par un manque de précision impardonnable. Pour vous donner un exemple concret, sachez qu’il n’est pas rare de voir son joueur partir sur les bords du terrain alors qu’on aura simplement frôlé la croix de direction. On a donc au final plutôt l’impression de diriger un jeune chien fou, plutôt qu’une star du tennis. Difficile dans ce cas de se plonger dans la partie… Pourtant, la profondeur est bel et bien là, et il est possible de doser son service et de le placer où bon nous semble en penchant l’iPhone, de même qu’on peut jouer du lob ou de la balle courte pour tromper son adversaire. Mais le simple fait de ne pas pouvoir diriger son jouer au doigt et à l’œil fait s’effondrer toutes ces promesses de parties endiablées comme s’effondrerait un vulgaire château de carte au vent.

Real Tennis 2009 avait tout pour s’imposer comme la référence du genre sur l’AppStore. Mais son cruel manque de précision dans le contrôle du joueur arrive à lui seul à saboter l’intégralité des mécanismes du jeu. Frustrant, c’est le mot…

Le verdict ?

Que signifie cette pastille ?

Les +

  • Aspect léché
  • C’est fluide
  • Fourni en contenu
  • Les –

  • Gameplay trop imprécis
  • L’absence d’un mode carrière
  • On attend encore le Messie des jeux de tennis sur iPhone et iPod Touch. Celui qui sera en mesure de mettre tout le monde d’accord, casual comme hardcore gamers. Et bien vous savez quoi ? Ce n’est pas encore aujourd’hui que vous allez le rencontrer, ce Messie…

    test_real_tennis_09_iphone_2

    Pourtant, tout semblait bien commencer pour le soft de Gameloft, assez fourni aussi bien du côté des modes de jeu (tournoi, championnat, match unique en simple ou en double, multi en local, on pourra quand même pester face à l’absence d’un véritable mode Carrière, mais bon…) que du côté des surfaces (même si le comportement de la balle ne semble que peu affecté par ces changements de surfaces) ou des joueurs (fictifs, mais qui ne manqueront pas de vous rappeler quelques stars actuelles de la discipline). On pourra également saluer le travail réalisé du côté de l’aspect graphique du soft, plutôt léché, ou de l’ambiance sonore, convaincante…

    Mais il fallait bien que ça finisse pas coincer à un endroit. Et malheureusement, ce Real Tennis 09 coince à l’endroit le plus gênant qui soit : le gameplay. Une fois encore basé sur une foutue croix directionnelle virtuelle, le jeu, affichant un rythme assez soutenu, pêche par un manque de précision impardonnable. Pour vous donner un exemple concret, sachez qu’il n’est pas rare de voir son joueur partir sur les bords du terrain alors qu’on aura simplement frôlé la croix de direction. On a donc au final plutôt l’impression de diriger un jeune chien fou, plutôt qu’une star du tennis. Difficile dans ce cas de se plonger dans la partie… Pourtant, la profondeur est bel et bien là, et il est possible de doser son service et de le placer où bon nous semble en penchant l’iPhone, de même qu’on peut jouer du lob ou de la balle courte pour tromper son adversaire. Mais le simple fait de ne pas pouvoir diriger son jouer au doigt et à l’œil fait s’effondrer toutes ces promesses de parties endiablées comme s’effondrerait un vulgaire château de carte au vent.

    Real Tennis 2009 avait tout pour s’imposer comme la référence du genre sur l’AppStore. Mais son cruel manque de précision dans le contrôle du joueur arrive à lui seul à saboter l’intégralité des mécanismes du jeu. Frustrant, c’est le mot…

    Le verdict ?

    Que signifie cette pastille ?

    Les +

  • Aspect léché
  • C’est fluide
  • Fourni en contenu
  • Les –

  • Gameplay trop imprécis
  • L’absence d’un mode carrière