Test

[Test] Xiaomi Poco F2 Pro : bien sous tous rapports

Smartphone

Par Romain Vitt le

Après un premier Pocophone F1 lancé en 2018, Xiaomi abandonne l’idée d’une marque distincte et reprend la gamme en main. Le Poco F2 Pro lancé à l’été 2020 mise sur les mêmes ingrédients que son prédécesseur et améliore certains faiblesses, notamment l’appareil photo. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.

Disparu des radars après un premier smartphone réussi, Pocophone revient sous l’égide de Xiaomi. Le constructeur chinois lance deux nouveaux modèles (F2 et F2 Pro) qui reprennent grosso modo les ingrédients de la première mouture. Naturellement, la version Pro dispose de quelques atouts exclusifs pour un prix légèrement revu à la hausse.

Proposé à 550 euros à sa sortie en version 6/128 Go (600 euros pour la version 8/256 Go), le Poco F2 Pro franchit donc la barre symbolique des 500 euros mais sa configuration très haut de gamme le positionne toujours comme un flagship killer. Néanmoins, si le Pocophone F1 faisait presque cavalier seul en 2018, le Poco F2 Pro doit affronter des concurrents de taille comme le Realme X50 Pro, l’iPhone SE (2020) ou le tout nouveau OnePlus Nord.

Design, écran et audio

Dès le premier coup d’oeil on comprend que le Poco F2 Pro ne conviendra pas à tout le monde. Ses dimensions de géant (163,3 x 75,4 x 8,9 mm) et son poids (218 g) le classent d’office dans la catégorie des mastodontes aux cotés du Galaxy S20 Ultra ou du OnePlus 8 Pro. Si ce format ne vous effraie pas, le Poco F2 Pro pourra éventuellement vous plaire. « Éventuellement » car Xiaomi fait des choix esthétiques originaux aussi susceptibles de vous faire craquer que de vous repousser. On pense par exemple au module photo circulaire assez imposant au dos ou au capteur frontal logé dans un mécanisme rétractable (avec bordures lumineuses) disparu des radars en 2020 au profit des poinçons.

Pour le reste, Xiaomi rend une très bonne copie. Le constructeur compense le format massif du smartphone en bombant légèrement le dos pour une meilleure prise en main. La coque en verre mat (gris sur notre modèle de test) est du plus bel effet et présente l’avantage de chasser les traces de doigts. L’écran plat recouvre toute la face avant à l’exception de fines bordures noires que l’on oublie très vite.

Le reste des éléments de design sont positionnés de manière classique. L’USB-C, le haut-parleur et le slot nanoSIM sont placés sur la tranche inférieure à l’opposé du jack 3,5 mm. Tous les boutons physiques (volume et alimentation) sont réunis sur la bordure droite. Mention spéciale au bouton on/off rouge du plus bel effet. Globalement, le Poco F2 Pro répond parfaitement aux codes esthétiques de 2020 et se distingue même par ses quelques touches d’originalité. On aime beaucoup, même si une certification d’étanchéité nous aurait pleinement satisfait.

Ces bonnes impressions sont renforcées par l’excellente qualité de l’écran. Xiaomi opte pour une dalle AMOLED de 6,67 pouces avec une définition Full HD+ (2400 x 1080 pixels). Très lumineux, l’écran du Poco F2 Pro se distingue également par ses excellents contrastes et sa bonne colorimétrie. Vous aurez le choix entre trois profils d’affichage : automatique, standard ou saturé. Si le mode « saturé » flatte la rétine, nous recommandons le mode automatique, plus équilibré, qui adapte les couleurs en fonction de l’environnement. Seul ombre au tableau, le taux de rafraîchissement de 60 Hz alors que certains concurrents montent à 90 Hz. Un manque d’autant plus notable que le Poco F2 Pro est axé sur les performances et le jeu. Dommage. Malgré tout l’expérience multimédia reste confortable.

À cet écran réussi s’ajoute une qualité audio plus que correcte et ce malgré la présence d’un seul haut-parleur. Le son puissant et équilibré s’améliore encore lorsque l’on connecte des écouteurs. Par ailleurs, la présence du jack 3,5 mm ravira les plus mélomanes d’entre vous. Les amateurs d’accessoires sans fil pourront connecter leur équipement en Bluetooth 5.1.

MIUI 11, performances et autonomie

À l’instar de son prédécesseur le Poco F2 Pro met le paquet sur la puissance. Xiaomi intègre la puce Snapdragon 865 de Qualcomm couplée à 6 ou 8 Go de RAM et 128 ou 256 Go de stockage. Au-delà des bons scores obtenus sur les différents benchmarks, cette configuration haut de gamme permet au Poco F2 Pro de se montrer performant en toutes circonstances. S’il gère sans difficulté les usages les plus courants, il saura aussi satisfaire les utilisateurs plus exigeants, amateurs de retouche photo et autres montages vidéo. Les joueurs en auront également pour leur compte, le Poco F2 Pro faisant tourner les derniers jeux en vogue (Call of Duty Mobile, Fortnite, Asphalt, PUBG Mobile, etc.) avec la meilleure qualité graphique disponible. Cerise sur le gâteau, le Poco F2 Pro est compatible WiFi 6.

Cette puissance s’accompagne d’Android 10 et de la surcouche MIUI 11 made in Xiaomi. À la différence des autres modèles de la marque, le Poco F2 Pro hérite du Poco Launcher, une interface intégrant un lanceur d’applications, pour notre plus grand bonheur. En dehors de ce bon point, le logiciel du Poco F2 Pro rassemble tous les avantages et défauts de MIUI 11. Parmi les points forts on notera les nombreux paramètres de personnalisation, un mode sombre efficace et une charte graphique globalement très agréable. Ajoutons à cela des animations fluides et des menus bien organisés et on obtient l’une des versions d’Android les plus réussies.

Néanmoins, MIUI 11 reste perfectible. L’antivirus configuré par défaut agace toujours autant (il scanne systématiquement les applications installées, une bonne excuse pour afficher un bon paquet de publicités) et certaines traductions approximatives sautent encore aux yeux.

Côté sécurité, Xiaomi mise sur le duo reconnaissance faciale et lecteur d’empreintes sous l’écran. Dans le premier cas, le capteur frontal doit sortir de sa cachette ce qui rend le déverrouillage plus long qu’avec le lecteur d’empreintes. Ce dernier est d’ailleurs plus sécurisé puisque la reconnaissance faciale ne repose sur aucune technologie 3D.

Pour alimenter tout ce beau monde, Xiaomi mise sur une batterie de 4700 mAh assurant une autonomie confortable. Comptez une journée et demie d’utilisation intensive et jusqu’à deux jours si vous ne forcez pas sur les usages gourmands (jeu, vidéo, photo). Le Poco F2 Pro se classe ainsi parmi les smartphones les plus endurants du marché. En prime, son chargeur de 33 W permet de gagner 50% de batterie en 30 minutes et 100% en un peu plus d’1h15. Seul regret, l’absence de recharge sans fil. Mais pour ce prix, « il faut savoir faire des sacrifices ».

Photo et vidéo

Des sacrifices, Xiaomi n’en fait pas sur son matériel photographique. Le géant chinois équipe son Poco F2 Pro d’un quadruple module afin d’éviter à cette deuxième mouture d’essuyer les mêmes critiques que son prédécesseur. Le smartphone intègre donc :

  • un objectif grand-angle de 26 mm (f/1,9) ; capteur de 64 MP (1/1,72’’ ; photosite de 0,8 µm) ; PDAF
  • un objectif ultra grand-angle (f/2,4) avec champ de vision à 123° ; capteur de 13 MP (photosite 1,12 µm)
  • un objectif macro de 50 mm (f/2,2) ; capteur de 5 MP ; AF
  • un objectif chargé de la profondeur de champ (f/2,4) ; capteur de 2 MP

Avec cet arsenal photographique le Poco F2 Pro marque une nette évolution par rapport au premier modèle. Dans de bonnes conditions de lumière, les clichés se distinguent par un très bon piqué, d’excellents contrastes et une colorimétrie globalement équilibrée même si l’intelligence artificielle a tendance à saturer les couleurs vives. Tout juste avons-nous détecté un léger manque de luminosité dans les environnements moins favorables (ciel blanc par exemple). Le mode 64 MP permet de capter plus de détails même si la différence ne saute pas aux yeux par rapport au mode automatique.

Polyvalent, le Poco F2 Pro dispose d’un ultra grand-angle efficace (peu de distorsion, rendu homogène par rapport au grand-angle, piqué correct) et d’un mode macro bluffant capable d’effectuer une mise au point jusqu’à 3 centimètres du sujet. Comme tout smartphone de 2020 qui se respecte, le Poco F2 Pro intègre un mode portrait. Bons dans l’ensemble, les clichés obtenus manquent parfois de naturel (bokeh grossier) et de précision dans le détourage. En l’absence de téléobjectif on doit se contenter d’une zoom 2x entièrement numérique plutôt convenable.

De nuit, la qualité photo reste correcte pour un modèle de cette gamme. Si le traitement numérique compense un peu trop l’absence de lumière par un bruit prononcé, l’ensemble reste acceptable. Le mode nuit améliore légèrement les résultats notamment dans les environnements très obscurs.

À l’avant, le mécanisme coulissant camoufle un capteur de 20 mégapixels (1/3,4’’ ; photosite de 0,8 µm) avec objectif grand-angle (f/2,2). De quoi capturer des selfies et autoportraits de bonne qualité. Attention tout de même aux contrejours, l’IA ayant tendance à brûler l’arrière-plan.

Enfin, le Poco F2 Pro peut filmer jusqu’en 8K à 24 ou 30 im/s. Le tournage 4K à 60 im/s ou en 1080p jusqu’à 960 im/s sont également disponibles. En l’absence de stabilisation optique, le smartphone ne fait pas de miracle mais a au moins le mérite d’adopter les derniers standards haut de gamme. Suffisant pour réaliser des stories et tourner quelques images ici et là, mais pas assez pour en faire une caméra d’appoint.

Galerie des photos prises avec le smartphone

Où l’acheter ?

 

Notre avis

Deux ans après avoir surpris son petit monde avec le Pocophone F1, Xiaomi remet le couvert avec le Poco F2 Pro. Le géant chinois reprend la recette de l’excellent rapport techno-prix avec succès. Élégant, le Poco F2 Pro se montre aussi très performant, endu-rant et agréable à utiliser au quotidien. En prime, Xiaomi corrige l’un des défauts du premier modèle en intégrant un appareil photo polyvalent et de qualité. On regrette néanmoins l’absence de recharge sans fil, une interface qui mériterait encore quelques ajustements et un format massif qui ne plaira pas à tout le monde. Si on tolérait plus facilement les quelques défauts de la première mouture, la montée en puissance de la concurrence relève notre niveau d’exigence. Néanmoins, il nous serait difficile de ne pas recommander ce Poco F2 Pro, bien sous tous rapports.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • design soigné
  • très bel écran
  • excellentes performances
  • très bonne autonomie
  • recharge rapide
  • bonne qualité photo
  • bonne qualité audio
  • pas de certification d’étanchéité
  • taux de rafraîchissement de 60 Hz seulement
  • pas de son stéréo
  • MIUI 11 encore perfectible
  • format imposant
  • pas de recharge sans fil