Lorsque le mp3 est apparu, les maisons de disques n’ont pas été les seules à souffrir. Si nous y avons considérablement gagné en mobilité, nos oreilles y ont perdu en qualité sonore. Pour des raisons de commodités et de taille des fichiers, la compression employée a sacrifié la résolution.

2014 pourrait être l’année de l’éclosion du (des) format(s) de qualité audiophile et c’est une excellente nouvelle pour les oreilles de tous les mélomanes.

En 2013 des signes avant-coureurs de ce virage sont apparus lorsque des marques comme LG avec son LG G2, suivi de HTC (HTC One) ou encore Samsung (Galaxy Note 3), ont rendu leur smartphone flagship (ou FLACship dans ce cas-là) compatible au format audio HD. Même s’il ne s’agissait là que d’un affichage marketing – les composants ne permettaient pas de restituer un son HD – il ne m’en fallait pas plus pour m’enthousiasmer du désire de ces grandes marques de démocratiser ces formats.

visuel smartphone audio hd

Le chemin est encore long pour faire passer l’adolescent de YouTube au FLAC mais c’est le sens de l’histoire. L’Audio HD pourrait bien exploser cette année… Ou pas.

Mais pourquoi l’Audio HD est si intéressant, et pourquoi pourrait-il également rester une niche d’aficionados du son?

Bonne question – il y a plusieurs réponses possibles.

Tout d’abord, il faut signaler que contrairement à la TVHD, l’audio HD n’a pas de norme établie. Attention, je parle bien ici de norme et non de format, on verra plus tard qu’il y a également plusieurs formats.
En général, il est pris comme référence la qualité CD qui est de 16-bit/44.1kHz. Ce qui est au-dessus est donc de l’audio HD. Le Saint Graal est le 24-bit/192kHz mais le 24-bit/96kHz est également considéré comme audio HD.

#Pour rappel, plus le nombre de bits est grand, plus le signal est mesuré précisément. Plus la fréquence d’échantillonnage est élevée, plus d’échantillons par seconde ont été pris lorsque le son d’origine analogique a été converti en numérique.#

Source : Sony

Source : Sony

Ça peut prêter à confusion, et à cela vient s’ajouter toute une variété de format. Il y a FLAC (Free Lossless Audio Codec), l’ALAC ( Apple Lossless Audio Codec), le WAV, l’AIFF et le DSD . Les deux premiers sont des formats compressés, ce qui pourrait suggérer qu’ils sont inférieurs aux autres – mais ils sont aussi sans perte, ce qui signifie qu’ils sont compressés de façon à ce qu’aucune donnée audio ne soit perdue. Ils prennent donc moins d’espace disque que les autres, mais sonnent tout aussi bien.

Source : Sony

Source : Sony

Mais pourquoi je veux ça dans mes oreilles ? Et bien, imaginez vivre l’expérience d’un album comme si vous étiez avec les musiciens en studio ou au milieu du public pour un live.

Pour ceux qui ont de la mémoire, il y a déjà eu des tentatives pour lancer des produits audio HD, souvenez-vous du DVD Audio et du SACD. Ça n’a pas marché, alors pourquoi ça prendrait cette année ?

Sony_Hi-res-Audio

Et bien parce qu’on a vu se former au CES 2014 un effort concerté de la part de la Consumer Electronics Association (l’organisation derrière CES de Las Vegas ), de Sony et des 3 majors Sony, Warner et Universal. Le job étant de vendre l’idée pour le CEA, de produire le matériel pour Sony et de rendre un vaste catalogue disponible pour les maison de disques.

sony-walkman-nw-zx1-11

Même si je ne crois pas vraiment en des baladeurs audio HD à 700 euros (comme le Sony MWZ-ZX1), ce sont des pas très importants pour la démocratisation de ce type de composants qui seront, qui sait, peut-être demain dans votre smartphone. Lorsque l’on voit l’évolution des capteurs photo de nos chers smartphones ces dernières années, et même s’il y a débat sur la réelle capacité de nos oreilles à percevoir toutes les subtilités d’un tel format (débat qu’on peut également ouvrir sur la 4K et +) on ne peut que se réjouir pour nos oreilles de voir les fabricants s’intéresser enfin à cette partie du device.

Article rédigé pour le Journal du Geek, par Damien du site blogaudio / Twitter