L’une des plus incroyables légendes urbaines du jeu vidéo vient de prendre fin !

1275083-atari


1982, E.T. le film de Steven Spielberg est un succès planétaire. À Noël de cette même année, Atari sort (après quelques semaines de développement) un jeu du même nom (Atari avait acheté les droits pour plus de 20 millions de dollars) sur sa console Atari 2600. L’éditeur anticipe à l’époque des ventes énormes, 4 millions de cartouches sont produites, qui vont finalement se traduire par un véritable fiasco et une fin d’année 1983 avec une perte record pour Atari (536 millions de dollars) ! Face à un nombre conséquent de cartouches invendues, Atari décide de s’en débarrasser à la décharge d’Alamogordo, dans le Nouveau-Mexique.

La légende urbaine du jeu E.T. considéré comme « le pire jeu vidéo de l’histoire » est donc née. Enterrées, brûlées, coulées dans le ciment, que sont devenus ces millions de cartouches de jeu. Trente ans après le mystère demeurait toujours intact (souvent recherchées, mais jamais trouvées) jusqu’à ce week-end où pour les besoins du documentaire Dumping The Alien, les studios Fuel Entertainment, Xbox Entertainement One et LightBox avaient déposé une demande de fouille qui fut autorisée par le département environnemental du Nouveau-Mexique.

Ce 26 avril, face aux nombreuses personnes qui s’étaient massées aux alentours de la décharge pour cet événement, le réalisateur Zak Penn a montré une cartouche « E.T. » récupérée sur le site et a déclaré que des centaines d’autres ont été trouvés dans les monticules d’ordures et de saleté creusée par une pelleteuse. La légende urbaine était donc bien vraie !

et-atari-game

et

BmK4ITJIAAAIuOz

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction