Présenté il y a tout juste un an, Panasonic s’apprête à commercialiser un mégaphone capable de traduire « à la volée » (ou presque) des paroles en japonais, en anglais, en chinois ou en coréen. Le but est de préparer l’arrivée de nouveaux touristes et voyageurs au Japon dans les prochaines années, avec les prochains Jeux Olympiques en ligne de mire.

mega

Un an après l’avoir présenté à la presse, Panasonic s’apprête à commercialiser le Megaphoneyaku, contraction de mégaphone et de Yaku, signifiant traduction en japonais. Le principe de ce mégaphone du futur est de permettre à son utilisateur de s’exprimer en japonais tandis qu’il s’occupe automatiquement de traduire ses paroles en anglais, en chinois ou en coréen.

Évidemment, ce mégaphone n’est pas aussi magique qu’il n’y paraît. Il est capable de reconnaître environ 300 phrases pré-enregistrées mais peut se connecter à Internet pour en reconnaître plus. Ce mégaphone est également doté d’un écran tactile sur le dessus permettant d’entrer directement des phrases à faire traduire au mégaphone (ce qui lui fait tout de suite perdre beaucoup de sa magie).

1524531697365646151

À l’occasion de sa commercialisation, Panasonic a également dévoilé les tarifs de son joujou. Pas question d’acheter le Megaphoneyaku seul, Panasonic demande aux entreprises de s’engager à payer chaque mois 20 000 yens (170 euros) par mois durant trois ans minimum. Durant ce laps de temps, Panasonic le mettra régulièrement à jour. Il est ainsi prévu que le Russe soit supporté à terme.

Panasonic espère en écouler 10 000 d’ici la fin de l’année prochaine, le but étant que les entreprises et organisations japonaises (police, aéroport) soient pourvues avant les prochains jeux Olympiques d’été qui se tiendront à Tokyo.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction