Cigarette électronique : le produit chimique à l’origine des lésions pulmonaires identifié ?

Science

Par Corentin le

L’acétate de vitamine E serait le produit chimique présent dans les cigarettes électroniques à l’origine des lésions pulmonaires.  

Les chercheurs du Center for Disease Control and Prevention, ont identifié le probable responsable des problèmes pulmonaires chez les utilisateurs de cigarettes électroniques. L’étude s’est portée sur 29 patients originaires de 10 états différents et souffrant de lésions pulmonaires. La substance chimique identifiée comme étant sans doute à l’origine de ces problèmes serait l’acétate de vitamine E, une substance huileuse que l’on peut trouver dans des produits ménagers ou des crèmes pour la peau.

D’après les chercheurs, cette substance ne serait nocive que lorsqu’elle est dans notre organisme : « l’acétate de vitamine E ne cause généralement pas de dommages lorsqu’il est ingéré comme complément ou appliqué sur la peau. Cependant, des recherches antérieures suggèrent que lorsque l’acétate de vitamine E est inhalé, il peut empêcher le fonctionnement normal des poumons. » Si cette substance est avantageuse sous forme liquide pour le soin du visage, sous forme de gaz, elle agit comme une graisse et se révèle nocive pour nos poumons. Le produit pourrait avoir été utilisé comme épaississant notamment par des fabricants clandestins car il présenterait une certaine ressemblance avec l’huile de THC.

Bien que cette avancée soit majeure dans l’enquête, celle-ci n’est pas encore terminée. Les chercheurs tentent désormais de comprendre de quelle manière l’acétate de vitamine E agit sur les tissus pulmonaires et mène à des lésions. Par ailleurs, il se peut que cette substance ne soit pas la seule responsable des lésions pulmonaires qui inquiètent les pouvoirs publics. De ce fait, l’enquête continue et cette découverte n’est que le début de du processus.