WhatsApp enterre Windows Phone et d’anciennes versions d’iOS et d’Android

apps

Par Olivier le

WhatsApp fait le ménage dans sa liste de compatibilité avec des systèmes d’exploitation anciens. Parmi les grands perdants, Windows Phone, sur lequel la messagerie instantanée de Facebook ferme définitivement la porte.

Windows Phone n’est plus guère utilisé dans le monde, il le sera certainement encore moins en 2020. Depuis le 31 décembre, WhatsApp a cessé de fonctionner sur la plateforme mobile de Microsoft, que l’éditeur a abandonné bien avant la messagerie instantanée. La part de marché de ce système d’exploitation étant très faible, l’impact de cet arrêt du service sera très faible. Ce d’autant que l’application a été retirée du Microsoft Store le 1er juillet dernier.

Parts de marché très réduites

Mais Windows Phone n’est pas la seule plateforme lâchée par l’application de Facebook. WhatsApp prévient ainsi que son assistance cessera pour Android 2.3.7 et iOS 8 à partir du 1er février 2020. À compter de cette date, il ne sera plus possible de créer de nouveaux comptes et WhatsApp ne sera plus en mesure de re-vérifier des comptes existants. D’ici là, la messagerie reste bien sûr utilisable.

Pour rappel, Android 2.3.7 est sorti en septembre 2011, iOS 8 trois ans plus tard. Les utilisateurs d’appareils équipés de ces versions ne sont plus être très nombreux. Néanmoins, il sera grand temps pour eux d’envisager de passer à un smartphone plus récent !

WhatsApp indique aussi que le développement actif sur ces versions des systèmes d’exploitation ayant cessé, certaines fonctionnalités pourraient cesser de fonctionner « à tout moment ». Mieux vaut être prévenu. La messagerie conseille d’avoir en main un appareil sous Android 4.0 et supérieur, un iPhone sous iOS 9 et supérieur, ou un téléphone sous KaiOS 2.5.1 et supérieur.

Sur ces terminaux, il suffit d’installer WhatsApp depuis les boutiques correspondantes et de vérifier le numéro de téléphone. L’app précise qu’elle ne peut activer qu’un seul numéro par appareil.

Source: WhatsApp