Test

[Test] Xiaomi Redmi Note 8T, un bon smartphone à moins de 200 euros

Notre avis
7 / 10
Smartphone

Par Elisa le

Après le Redmi Note 8 et le Redmi Note 8 Pro, Xiaomi propose sa version intermédiaire : le Redmi Note 8T. Sur le papier, le constructeur chinois a tenté de mixer le meilleur de ces deux versions précédentes dans un smartphone à moins de 20 euros. Nous l’avons testé !

Grâce au code promo JDUGEEK, Geekmall vous fait bénéficier de 5€ de remise supplémentaire !

Code promo : JDUGEEK

Successeur du populaire Redmi Note 7, le Redmi Note 8T de Xiaomi se situe entre le modèle de base Redmi Note 8 et sa version Pro, le Redmi note 8 Pro. Le constructeur chinois garde le statut d’entrée de gamme de son smartphone et améliore quelques performances sur ce modèle, par rapport au Redmi Note 8 : module photo plus fourni, processeur plus puissant et écran plus immersif. Malgré quelques ombres au tableau, le Redmi Note 8T est un smartphone entrée de gamme plutôt intéressant et nous l’avons testé.

Xiaomi nous propose une version légèrement améliorée de son Redmi Note 8 avec le Note 8T. Au niveau du design, rien de très orginial : on reste sur le même look propre à Xiaomi. On a ici un écran de 6,3 pouces avec une résolution de 2340 x 1080 FHD, une encoche en goutte d’eau et un menton assez épais où le logo Redmi vient se loger. À l’arrière, on retrouve un dos en verre Gorilla Glass 5 qui, sans grande surprise, laisse apparaître les traces de doigts. Et gare aux surfaces lisses, même légèrement inclinées, car le Note 8T glisse ! Ses bords arrondis sont agréables en main et la finesse du téléphone permet une bonne prise en main. En termes de poids, on n’est pas sur un smartphone ultra léger (190g), mais on a vu plus lourd et cela reste correct.

Toujours à l’arrière, le Redmi Note 8T dispose d’un capteur d’empreinte. Ce dernier est placé un peu trop haut et ne tombe pas naturellement sous le doigt, on aurait également préféré qu’il soit légèrement plus grand. Autrement dit, ce capteur est rapide et déverrouille le téléphone sans que l’on s’y reprenne à 4 fois. À côté de ce capteur, il y a le module photo qui renferme 4 objectifs différents. C’est ce qui change par rapport au modèle de base, le Redmi Note 8 qui n’était équipé que de deux objectifs photo. Nous allons développer la photo plus bas dans ce test.

Sur la tranche de droite, le Note 8T dispose de deux boutons. Celui de verrouillage tombe parfaitement sous le doigt, contrairement à celui pour le son qui, même remarque que pour le capteur d’empreinte, est placé trop haut. Pour un gaucher ça peut aller, mais pour un droitier comme moi c’est un peu plus compliqué d’atteindre le haut du bouton pour augmenter le son. Pareil si on souhaite faire une capture d’écran (verrouillage + volume du bas), il faut s’y prendre soit de la main gauche, soit avec les deux mains, comme sur la plupart de smartphones d’aujourd’hui au final. Le Redmi Note 8T bénéficie également de la reconnaissance faciale, via son capteur frontal, pour déverrouiller l’appareil : il est efficace et reconnait rapidement notre visage, on n’a pas eu d’accrocs avec celui-ci.

Pour ce qui est de la connectique, le Note 8T dispose d’un port USB-C, d’un double port nano-SIM + un port micro SD, ainsi que d’une prise jack 3,5mm. Pour le son, on a ici un unique haut-parleur situé sur la tranche du bas du téléphone. L’inconvénient de cet emplacement est que lorsqu’on tient l’appareil en paysage, la paume de la main vient obstruer le son qui sort. On note également la présence d’une puce NFC pour les paiements avec Google Pay par exemple.

Performances

Côté performances, le Note 8T dispose du processeur octa-coeur Qualcomm® Snapdragon™ 665, du GPU Adreno™ 610, épaulé par 4 Go RAM et 64 Go de stockage. Le Redmi Note 8T est également disponible en version 128 Go de stockage. Il tourne sous Android 9.0 Pie, avec l’interface MIUI 11 de Xiaomi. Le Redmi Note 8T se montre plutôt efficace, si on ne lui en demande pas trop non plus, car il a tendance à ramer lorsqu’il y a trop d’applications ouvertes en arrière plan. Dans l’ensemble, ce n’est pas un cheval de course, mais pour cette gamme de téléphones il reste vraiment correct et convenable.

En revanche, on a joué à PUBG qui se lance par défaut avec des graphismes “Fluide” et une fréquence d’image “Bas”. On ne peut pas passer en mode graphismes “HD”, donc on est resté en en “Fluide” mais avec une fréquence d’images “Élevé” : le Note 8T s’en sort bien et, même si il chauffe un peu au bout d’un moment, ne subit pas de ralentissements.

Côté photo

Comme sur sa version Pro, le Redmi 8T est équipé d’un module à 4 caméras à l’arrière. On a alors :

  • Une caméra principale de 48 Mpx avec IA et ouverture f/1,75
  • Un objectif ultra grand-angle de 8 Mpx f/2,2
  • Une caméra macro 2 Mpx f/2,4
  • Une caméra pour la profondeur 2 Mpx f/2,4

On a également plusieurs modes qui viennent s’ajouter à ses différents objectifs : mode portrait, mode nuit, mode IA, mode macro. Ce dernier est d’ailleurs quelque peu décevant : en faisant appel au capteur de 2 Mpx, on s’aperçoit que le rendu n’est pas lisse et les couleurs sont mal rendues. On obtient même un meilleur résultat en prenant une photo avec le capteur de 48 Mpx et en zoomant sur le rendu par la suite.

Pareil pour le mode nuit : on constate peu de différence entre un cliché capturé avec le 48 Mpx et un autre capturé avec le mode nuit. Si ce dernier reproduit tout de même assez bien ce que l’on voit à l’oeil nu, on constate pas mal de grain notamment à cause de la technologie du “pixel binning”.

Pour ce qui est du mode portrait, on est plutôt satisfait du résultat ! Que ce soit via le capteur photo avant de 13 Mpx ou bien le capteur arrière, le Note 8T parvient à détourer le sujet correctement et conserve bien son exposition lumineuse.

Pour finir et sans surprise, le mode grand-angle n’est pas parfait non plus puisqu’il a tendance à déformer les bords de la photo et ce, même avec la correction de distorsion activée.

Côté vidéo, avec l’objectif arrière, le Redmi Note 8T est capable d’enregistrer jusqu’en 4K, mais en 30 FPS. Pour enregistrer en 60 FPS, il fait appel à une qualité Full HD 1080p. Avec le capteur avant, le téléphone ne propose que deux possibilités de qualité : 1080p à 30 FPS ou 720p à 30 FPS.

Autonomie

Xiaomi a équipé son Redmi Note 8T d’une batterie plutôt confortable de 4000 mAh et est fourni avec un chargeur USB-C 18W : on a compté au totale 1h40 pour que le téléphone soit rechargé complètement. Avec une utilisation régulière, l’autonomie du Note 8T nous a permis de tenir une journée complète plus une nuit en veille, ce qui n’est pas mal. On notera quand même que le Redmi Note 8 de base est lui doté d’une batterie de 5000 mAh et de 4900 mAh pour le modèle Pro.

Où acheter le Xiaomi Redmi Note 8T ?

Disponible en France depuis quelques semaines à 199 euros, le Xiaomi Redmi Note 8T l’est aussi chez GeekMall à partir de 169 euros !

Notre avis

Si le Redmi Note 8T n'est pas un excellent smartphone, il reste néanmoins un bon smartphone pour moins de 200 euros, avec des caractéristiques plutôt intéressantes et réussies dans l'ensemble. Même si on note quelques accrocs, notamment quelques points sur la photos et sur la rapidité d’exécution de certaines tâches, on reste satisfait de ce téléphone.

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Son prix !
  • Son objectif 48 Mpx
  • Son autonomie
  • Des modes photo à améliorer
  • Quelques ralentissements
  • Capteur d'empreinte trop haut