Chronique du WE : Enterrons le Smartphone

Chronique

Par Lâm le

Ils sont tellement « malins » que nous en possédons tous un, de smartphone. Internet, jeux, applications, GPS, appareil photo, table de montage vidéo, films… Un smartphone fait tout cela, et tellement plus encore. « Ah oui, il fait aussi téléphone« , comme le stipule la traditionnelle blague. Mais au delà, il y a un constat : un smartphone n’est-il qu’un téléphone en mieux ? Je dis non.

Parce que les usages ont changé, les noms doivent suivre, sous peine d’avoir un objet qui n’a plus rien à voir avec son appellation. Tuons donc le smartphone.

…………………………

//ACTU 1 : FLIP FAIT UN FLOP

La semaine dernière, Cisco a fermé de manière assez brutale sa division Flip, qui produisait les petites caméras numériques éponymes. Après un gros coup de buzz, le marché dédié semble s’effondrer comme un château de carte.

Raison officielle ? Cisco souhaite se recentrer sur ses activités historiques et ne pas diluer ses objectifs. Raison officieuse ? Les smartphones filmant en HD, embarquant des solutions de montage et connectés au web rendent ces caméras totalement superflues (déjà qu’avant…), tout simplement.

A mesure que les smartphones montent en puissance et jonglent de mieux en mieux entre toutes leurs fonctions, les solutions dédiées se font grignoter, d’abord par le bas. Bon, les caméras RED ont encore de beaux jours devant elles, mais de l’autre côté du spectre, ça sent clairement la fin.

…………………………

//ACTU 2 : FLICKR A LA SAUCE IPHONE

Allons faire un tour sur Flickr, la grande communauté photo, se situant entre débutant et expert. L’une des pages les plus populaires du site sont les statistiques sur les usages des appareils photo, toujours propices pour troller. Et là, (demie) surprise, l’iPhone 4 est en train de prendre la tête du classement devant le classique reflex Nikon D90.

Je parle de demie surprise, car il faut souligner que depuis des années, les smartphones, s’ils étaient considérés comme des appareils photo numériques, représenteraient son plus gros segment en terme de volume de vente. Voir l’iPhone 4 frôler le top du classement Flickr n’est dont pas en ce sens surprenant. Car en plus, les smartphones possèdent l’avantage de plus en plus crucial d’être connectés au web. La diffusion d’images fait donc partie de leur ADN, du processus de photographie-même, des services comme Flickr, Instagr.am ou TwitPic sont des prolongement naturels des smartphones.
Surprise, car Flickr est une communauté assez au fait de la Photo. On la pensait donc plus attachée aux appareils traditionnels. Et cette percée de l’iPhone 4 cache la forêt des autres smartphones (iPhone 3G, 3Gs, Android, Rim, Nokia etc.) Et évidemment, ce sont les compacts qui connaissent une chute dans les statistiques, avec une désaffection grandissante de la part des photos. Normal car comme en vidéo, les smartphones progressent à vitesse grand V et offrent finalement plus de possibilités que les compacts entrée et milieu de gamme, zoom excepté.

Et comme ils sont plus petits et épargnent un appareil supplémentaire à emporter, le choix continue de pencher chaque jour un peu vers eux. Un discours que je vous ai déjà donné il y a quelques temps, avec les consoles portables…

…………………………

//ACTU 3 : LES CONSOLES PORTABLES, DONC

Je ne reviendrai donc pas dessus en détails (rappel des CWE dédiées : ICI et LA), mais la guerre du gaming entre les consoles portables et les smartphones suit un chemin similaire à celui de la photo et de la vidéo : une guerre par le bas, que les smartphones remontent très rapidement.

A l’instar des caméras haut de gamme et des reflex, les constructeurs de consoles poussent désormais les développeurs à produire du haut de gamme, pour se démarquer à tout prix de l’expérience « snack » des smartphones. Mais combien de temps tiendront-ils ?

 

…………………………

//ACTU 4 : BYE BYE LES NETBOOKS

Moins un constat qu’une prédiction, mais l’avenir des Netbooks semble bel et bien bouché. Un segment qui aura flambé 3 ans et amené un peu plus l’informatique vers le grand public en faisant tomber les mensurations et les prix.
Aujourd’hui, l’élan s’est fané : clones innombrables, manque d’innovation, concurrence des tablettes… Et des smartphones, rivalisant désormais en puissance, en résolution et offrant une ergonomie repensée et autrement plus agréable. Le Motorola Atrix 4G et son dock Webtop montrent à quel point un smartphone et un accessoire peuvent désormais remplacer avantageusement un netbook pour des utilisations de tous les jours.

Encore un marché attaqué par les smartphones, attaqué par le bas, l’informatique. Qui y résistera ?

Du coup, la théorie de la convergence possède désormais un visage, une taille, un nom : c’est un écran tactile d’environ 4 pouces et il s’appelle smartphone. Assez puissant pour s’atteler à moult tâches de manière de plus en plus convaincante, il incarne notre « device » (je sais que certains d’entre vous détestez ce terme) central. Pas mal, pour ce qui était au départ un téléphone. Mais peut-on encore parler de téléphone ? Je ne pense pas.

…………………………

//PLUS QU’UN TELEPHONE INTELLIGENT

Le terme smartphone est en passe de devenir générique, mais je suis contre. Evidemment, un smartphone continue de téléphoner, mais je considère ce terme comme un fossile, un emblème n’ayant pas changé pour un appareil qui n’a fait qu’évoluer drastiquement avec le temps. Retenons quelques étapes majeures :

  • Au départ, il y a le téléphone.
  • Puis il y a eu le téléphone mobile, qui donnait aussi l’heure et gérait des contacts.
  • Puis le téléphone a commencé à aspirer les fonctionnalités du PDA : agenda, gestion avancée des contacts, calculatrice… On parle alors pour les premières fois de « Smartphone »
  • Les fonctions multimédia sont ensuite arrivés progressivement, avec la photo, les premiers jeux, la timide gestion des mp3 etc.
  • A partir de des nSeries de Nokia, toutes ces fonctions se sont consolidées
  • La génération iPhone apportera le vrai web nomade (navigateur, services) et les apps.

C’est ici mon constat : le terme smartphone concerne les premières étapes. Ensuite, l’appareil a évolué vers un terminal universel capable de tout faire. Alors oui, il s’est structuré au départ autour de la téléphonie, mais cette dernière s’est désormais noyée dans le reste des fonctionnalités. Si si, regardez donc votre propre usage…

…………………………

//L’IMPOSSIBLE USAGE UNIQUE

Que faîtes-vous avec votre smartphone, en répartition d’activité ? Voici la mienne :

  • 10% de jeu
  • 15% de téléphone
  • 25% de messagerie (mail, chat, sms)
  • 30% de web et services (net, twitter, facebook, géolocation, app de sites etc.)
  • 20% d’applications (plan de métro, calendrier, météo, gestion de fichiers, appareil photo)

Si je m’en tiens à ces statistiques jaugées à la louche, passer des coups de fil représente moins d’1/5 de ce que je fais avec mon smartphone. Cela ne signifie cependant pas que je pourrais m’en passer. Cela signifie qu’aujourd’hui, mon smartphone me sert majoritairement à faire autres choses utiles et futiles, tout simplement.

Et cette tendance va s’accentuer. J’ai beau avoir un forfait illimité, je me rends compte que je préfère aujourd’hui passer par des messages écrits pour communiquer par exemple. Un coup de fil se passe désormais pour une bonne raison, une conversation vraiment nécessaire. Cela ne vous rappelle rien, plus haut dans cette chronique ? Oui, le smartphone concurrence aussi le téléphone.

Je suis à la limite plus intéressé par mon abonnement téléphonique pour l’accès Edge/3G que pour les services « voix ». En ce sens, le téléphone n’est qu’une brique parmi d’autres, qui constituent la maison smartphone. C’est dans cette optique qu’il faut je pense trouver un autre nom aux smartphones, ils méritent bien cela, non ?

…………………………

//QUE S’APPELERIO IPOD

Les ordinateurs et les tablettes sont ainsi nommés suivant leur design, leur structure, pas une fonction spécifique. Pourquoi pas le smartphone ? C’est comme si on appelait un ordinateur un calculateur, parce que c’était sa fonction principale au départ !
Même Sony avait commencé à travailler le public sur un changement de statut de ses consoles de jeu à partir de la PS2 et de la PSP : du jeu oui, mais aussi des films DVD puis Blu Ray, de la musique, du lecteur média connecté, des fonctions sociales etc. Ils parlaient alors de centres multimédia. Sauf que la PlayStation reste à majorité écrasante une console de jeu. Le smartphone, non.

Reste maintenant à trouver un nom. Cela me rappelle il y a quelques années, lorsque les premiers iPods ont reçu d’autres fonctions comme les contacts, les jeux etc. Je m’étais alors enthousiasmé en me disant « ah ok, ils avaient vu bien plus loin chez Apple en ne nommant pas leur baladeur iMusic ou iTunes ! ».
Le terme iPod reflétait pour moi parfaitement cette vision de l’appareil nomade universel. Un terminal connecté, contenant toujours plus de la vie de son utilisateur. Le terme iPhone, bien que logique, m’a un peu déçu : cette machine à tout faire, c’était bien un iPod, pas un téléphone « plus plus » !

Evidemment, il sera difficile de faire sortir le terme « pod » de sa retraite et de sa connotation Cuppetinesque – et cela trollerai trop durement. En attendant, je cherche. Un terme assez générique désignant un appareil qui fait tout, que l’on emmène partout et qui bientôt, contiendra tout, via la Cloud et sa mémoire embarqué grandissante. Un appareil non pas unique (nous auront toujours besoin d’ordinateurs, de télés, de tablettes même), mais bien totem, celui que l’on emporterait sur une île déserte sans hésiter s’il ne devait en rester qu’un.

…………………………

//LE SMARTPHONE EST MORT, VIVE LE…

Et là, je galére grave. Trouver une appellation juste et moderne pour un smartphone, sans choisir de nom totalement imaginaire ? Dur, dur. Toutes mes pistes se heurtent dans un mur :

  • « One » : simple, court, englobant, mais on a également l’air de parler d’un prophète.
  • « GloPoDe » pour Global Portable Device. Ca fait escargot, non ?
  • « CND » pour Connected Nomad Device. Pas très sexy, ça fait PDA.
  • « IODE« , car « It Only Does Everything ». Cool… Mais ce n’est pas le slogan actuel de la PS3 ? Damn !

Sony, Y U NO use another catchphrase ?!

Bon, je cale mais je reste motivé : le smartphone est une appellation injuste, anachronique et réductrice des appareils que nous utilisons aujourd’hui, qui sont bien plus que des téléphones malins. Faisons-leur justice et trouvons-leur un nom à la hauteur. Mais j’ai besoin de votre aide, parce que là, mon inspiration semble bloquée. Je dois sûrement passer dans un tunnel qui bloque le signal…

…………………………

“Les Chroniques du Week End sont des réflexions de Lâm Hua sur la culture et l’industrie geek. Elles engagent les opinions de leur auteur et pas nécessairement celles de l’ensemble de la rédaction du JDG.

…………………………

Vos meilleurs commentaires et suggestions : à vous de jouer !

Falou

Un Inconode me partait bien comme nom.
Inconode pour Internet Connected Nomad Device.

DamPanach

Un portable.
C’est le nom générique pour un « on-ne-sait-trop-quoi », dans le sens ou il regroupe plein de choses sans qu’on sache exactement lesquelles. Mais dans tout les cas, il est portable. C’est d’ailleurs l’intérêt de cet appareil à la base puisque, comme dit dans l’article, le smart-phone est un téléphone _portable_, une console _portable_, un périphérique de stockage _portable_ etc…
Comble de tout, c’est simple, français (ouf un peu de francophonie dans ce monde international) et la plupart des gens le comprennent déjà dans le sens qu’on veut lui donner.

borisdark

SwissDevice : Parce que ça fait autant de trucs qu’un couteau suisse 🙂

Sheeshee

Je pense qu’on est tous d’accord pour remplacer le morphème « phone » par « connecté » (la « voix » ayant été remplacé par le « data »). On sait que « smart » est historiquement lié au téléphone (c.f réponse #14), il est donc içi à oublier. Ordinateur signifie « calculateur » d’où ressors un aspect productif, tous le contraire des smartphones qui eux sont de simple lecteur d’information avec interaction. Les termes « smart » et « ordi » sont donc à écarté. Il nous reste « device », « connecté », « interactif » et « lecteur ».

oytarah

Le terme POD (pour Personal Online Device par exemple) serait parfait! Bon c’est sur on risque de se retrouver avec un procès d’Apple mais en même temps, rappelez vous avec quoi les protagonistes du film Existenz rentraient dans un monde virtuel et connecté : des Pods! Donc pourquoi pas…

darkbeuh

Pour moi « smartphone » est toujours aussi valable, c’est pas parce que ca a évolué que ca colle plus. Il faut pas s’en tenir juste aux mots, c’est la notion qu’on peux avoir d’un objet qui compte. Initialement un téléphone c’était pour appeler, puis apres un objet pour appeler et envoyer des sms et ainsi de suite. Aujourd’hui un smartphone, bien que différent de ce qu’on avait au début, ca reste bel et bien un smartphone. Pourquoi ? Parce que ce sont les mobiles actuels qui donne le ton. Les noms avancent avec nous et les devices « rétrogradent ». Ainsi aujourd’hui on appelle un iPhone un smartphone, et un téléphone Qtek, bien que smartphone à la base, pour moi n’en sont plus.
Et si c’est une question de mot, j’utilise pas mon laptop sur mes jambes, c’est pas moins un laptop. Rien à voir avec l’utilisation dans le fond.

Negaca

Moi je propose qu’on appelle cet engin ultra connecté et presque omnipotent un PHONE !
PHONE pour Personnal Handheld Online Nomad Equipement ! Simple et déjà utilisé !

ryoanji

perso j’utilise le terme Comlink. il sort tout droit de shadowrun 4eme edition et remplace le cyberdeck des versions précédente. il communique et permet de rester en lien avec le reste du monde. Ce dont parle SR est véritablement la version RA de nos smartphones actuels. vive l’anticipation !

Flash

Smarties ??
« ties » veut dire lien en anglais ^_^
la première fonction d’un téléphone c’est de tisser des liens…(garder contacts)

Yann

Je me trompe peut-etre mais je ne pense pas que ce soit une idée de génie de vouloir utiliser le latin ou le grec pour caractériser un objet actuel. Premièrement parce que en mon sens, lorsque l’on arrive aux limites du vocabulaire, l’idée c’est de l’agrandir, pas de le recycler. En plus de ça, le domaine est trop concret, trop matériel. Donner une dénomination basée sur du latin/grec pour un concept intemporel, exemple le mot « psychologie », je dis oui, mais j’estime que ça ne colle pas avec un objet high tech.

Sheeshee

Pour les avides de chiffres:http://www.mediametrie.fr/comportements/communiques/le-mobile-sert-a-tout-et-aussi-a-telephoner.php?id=434
« 9 personnes sur 10 utilisent les autres fonctions du téléphone »