Eden Games se met en grève

Par Rédacteur Invité le

Le studio Lyonnais Eden Games (auteur de la série Test Drive Unlimited) vient de mettre en place le piquet de grève, et semble bien décidé à se faire entendre. S’il est assez rare de voir les acteurs de la profession se mettre en grève, on aura pourtant aucun mal à comprendre la décision du studio, qui voit actuellement 50 de ses emplois menacés sur le court terme, sur les 81 qu’il porte. Il faut dire que la division par 2 du chiffres d’affaires du studio n’a pas franchement du arranger ses affaires.

Pour autant, une partie des employés du studio a monté une page Facebook de « soutien », et vient de communiquer officiellement sur l’avancée de leur mouvement :

Eden Games subit actuellement un plan de sauvegarde de l’emploi massif, concernant 51 personnes sur 80.

Nous avions anticipés les problèmes rencontrés par la société en déclenchant l’année dernière un droit d’alerte, après le premier licenciement économique de 2009.

Eden Games paye à présent les erreurs de gestion du groupe Atari. Depuis plusieurs années, nous assistons à une valse de dirigeants à sa tête, ceux-ci n’hésitant pas à s’enrichir malgré les difficultés financières.

Les plans de restructuration se sont succédé depuis 10 ans chez Atari. A chaque fois le projet de redressement était magnifique et prometteur, et s’est soldé par un échec. Nous sommes sceptiques sur le projet proposé.

Atari ne joue pas le jeu des négociations avec les représentants du personnel concernant les modalités du plan social. Les délégués d’Eden se sont montrés jusqu’à présent extrêmement collaboratifs, en respectant notamment les échéances très serrées du plan social.
Afin de montrer la détermination et la mobilisation des salariés, nous avisons ce jour, mardi 10 mai 2011, d’une journée symbolique de grève le mercredi 11 mai 2011. Par cette présente nous souhaitons :
– communiquer et échanger avec le réel décideur du groupe Jim Wilson, qui ne s’est jamais présenté aux salariés de son entreprise
– avoir une négociation constructive sur les modalités du PSE, et non pas à sens unique comme c’est le cas actuellement.
– qu’un salarié d’Eden soit indemnisé de la même manière qu’un salarié d’Atari
– avoir une réelle visibilité sur l’avenir du studio après la restructuration, notamment en nous communiquant les documents comptables demandés par notre expert

Affaire à suivre…

Source: Source
stopwatch 3 min.