Quand Foxconn compare ses employés à des animaux

Sur le web

Par Rédacteur Invité le

C’est ce qu’on appelle un dérapage : Terry Gou, l’homme à la tête du géant Foxconn (à qui des firmes telles qu’Apple confient l’assemblage de certains de leurs produits phares, iPhone en tête de liste) a récemment comparé ses ouvriers à des animaux (« j’en ai mal au crâne de devoir gérer un million d’animaux »).

Manque de bol (pour lui, cela va sans dire), l’analogie, des plus maladroites, fut reprise par une pléthore de médias, lorsqu’il la lança lors d’une fête s’étant déroulée au zoo de Taipei, dans un cadre semi-professionnel à la fin de l’année 2011. Pour sa défense, à en croire le média local Now News, la phrase fut largement sortie de son contexte lorsqu’elle fut reprise par les journalistes. Pas franchement de quoi arranger l’image de marque la firme, déjà en proie à de vives critiques.

Source: Source