RIM gagne enfin un procès

Business

Par Pierre le

Il n’y a pas qu’Apple et Samsung dans la vie. Les autres constructeurs ont en effet aussi le droit de s’attaquer sur les questions de brevets, même si le duel de titans que se livrent Cupertino et la firme coréenne occupe toute l’actualité. Aujourd’hui, c’est le Canadien RIM qui fait la une de la chronique judiciaire en gagnant un procès concernant, une fois de plus, la violation de brevets.

RIM a en effet été attaqué par Mformation, qui accusait la firme canadienne d’avoir violé un de ses brevets sur la gestion d’appareils sans fil avec le Blackberry Eterprise Server. Mformation avait gagné la première manche grâce au jury, mi-juillet, et RIM lui devait la bagatelle de 147,2 millions de dollars. Une somme colossale pour une société en pleine crise. Mais le juge a renversé cette décision, pour finalement statuer en faveur du créateur de BlackBerry. RIM s’est bien évidemment félicité de cette décision, en taclant au passage la législation sur les brevets.

Le but du système de brevets est d’encourager l’innovation, mais il est trop souvent exploité pour d’autres buts. Beaucoup de législateurs ont déjà reconnu le besoin de régler ce problème et nous demandons à d’autres de les rejoindre, tant cette affaire démontre le grand besoin d’une réforme continue, pour réduire la quantité de ressources gaspillées dans des procès pour brevets sans fondement

Bref, une petite victoire pour RIM qui lui permet de respirer quelque peu. Il est tout de même curieux de voir la firme tenir un tel discours, elle qui, il y a pas si longtemps que cela, enchaînait les attaques contre les autres constructeurs pour violation de brevets.

Source: Source