Prise en main : Huawei Ascend P6

Huawei a donc dévoilé hier son nouveau smartphone haut de gamme, le Ascend P6. Ce terminal sera disponible en France au mois de juillet chez différents revendeurs pour 399 euros sans abonnement.

_1050005


Des spécifications intéressantes

Le Huawei Ascend P6 offre un écran In-cell de 4,7 pouces avec une définition 720p (312 ppp), ce type d’écran permet de réduire considérablement l’épaisseur du terminal, de plus il embarque la technologie Magic Touch qui consiste à avoir une meilleure réponse lors d’une utilisation avec des gants par exemple. Le processeur est maison comme toujours chez le constructeur chinois, il s’agit d’un Quad Core K3V2 cadencé à 1,5 Ghz accompagné de 2 Go de RAM et d’un nouveau GPU 16 cœurs. À côté de ça, on retrouve seulement 8 Go de mémoire interne, mais par contre un port microSD. Pour terminer, la batterie est de 2000 mAh, peut être un peu juste malgré un écran de « seulement » 4.7 pouces, et elle n’est par contre pas amovible…

_1050028

Gros manque à mon avis, la 4G LTE qu’on retrouve sur le Ascend P2 en cat 4, mais pas sur ce modèle. Une belle déception, car Huawei aurait pu se différencier de ses concurrents, même si le constructeur a évoqué un modèle identique 4G pour la fin de l’année. Bien qu’en phase de développement en France, la 4G LTE s’annonce de plus en plus comme un élément déterminant dans le choix d’un nouveau smartphone.

Un design soigné

Contrairement à son habitude, Huawei a misé beaucoup sur le design avec un boitier totalement en aluminium (trois coloris disponibles), qui fait bien entendu fortement penser à l’iPhone, et une épaisseur de seulement 6.18mm (132.7 x 65.5mm) lui donnant l’étiquette de « smartphone le plus fin du monde » en attendant mieux, le tout avec un poids de 120g.

_1050018

Une fois en main, cet Ascend P6 est assez agréable à utiliser, élégant et offre une belle finition ! Un bon point pour Huawei qui souffre d’une image trop « low cost ».

_1050029

Cap sur le photo

À l’instar des autres constructeurs, Huawei a aussi mis l’accent sur la photo avec ce Ascend P6 et si on s’attendait à un capteur de 13MPx, le constructeur chinois s’est contenté d’un 8MPx avec une ouverture f/2.0 et une fonction phare « reconnaissance automatique des scènes ». Les quelques clichés que nous avons pu réaliser sont plutôt convaincants dans les différentes situations et les options associées à l’APN sont maintenant nombreuses.

_1050035

Le plus surprenant reste la caméra frontale de 5MPx avec une fonctionnalité « sublimation des visages », une première dont l’utilité reste à démontrer.

Une surcouche qui se discute

La surcouche Emotion UI de Huawei est assez spéciale. Elle passe avec cet Ascend P6 dans sa version 1.6 accompagnée de nombreuses amélioration et fonctionnalités. Cependant, comme nous l’évoquions dans le test du Ascend Mate, il vous faudra un certain temps d’adaptation si vous avez l’habitude d’utiliser un terminal sous Android. De même, son design très asiatique ne plaira pas forcément à tout le monde, heureusement que les personnalisations et thèmes sont nombreux.

_1050010

Conclusion

Avant un test bien plus complet de cet Ascend P6, on ne peut pas nier que Huawei fait de gros efforts pour venir s’imposer durablement sur le marché concurrentiel des smartphones. Si ce terminal a tout pour plaire, dont un design vraiment soigné, son prix de 399 euros nous semble pourtant un peu élevé.

Vidéo et galerie photo