Le burger de cellules souches aurait besoin de Ketchup

Gadget

Par Jerome le

Nous vous parlions il y a quelques semaines du premier steak de cellules souches qui allait être dégusté cet été. Nous sommes le jour J et la dégustation a lieu en ce moment dans un restaurant londonien. Pallab Ghosh, qui s’occupe de la rubrique sciences pour la BBC est en train d’y assister et relate sur twitter les impressions des gourmets.

« Ils veulent du Ketchup » s’exclame-t-il dans un tweet. D’après les premiers retours, la viande produite en laboratoire serait encore loin d’avoir les qualités gustatives de la naturelle. Serait en cause l’absence totale de graisse, toutefois la consistance serait quant à elle très proche d’une viande traditionnelle.

La texture en bouche et identique à la viande. La graisse me manque, elle est un peu insipide, mais globalement la bouchée est similaire à celle d’un hamburger (traditionnel, NDR)

Note ainsi le critique culinaire Josh Schonwald. Selon le professeur Mark Post, à la tête du projet, il s’agit d’un très bon début pour cette viande à environ 2 000 000 d’euros le kilo.

stem-cell-burger

La dégustation a aussi été l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ce projet. Il a par exemple été révélé que Sergei Brin a participé au financement des recherches. Par ailleurs, selon une étude indépendante publiée dans le Environnemental Science & Technology Journal, la production de viande en laboratoire aurait un impact environnemental nettement inférieur à celui de la culture traditionnelle : 45% d’énergie nécessaire en moins et des émissions de gaz à effet de serre inférieures de 96%.

En dépit de ces avantages, le chercheur estime que les hamburgers de laboratoires ne devraient pas arriver sur le marché avant « un bon moment ». Il faudra d’ici là réduire les coûts de fabrications, et aussi faire en sorte que la population accepte de se nourrir ainsi.

Source: Source