Kim Dotcom va se lancer en politique

Business

Par Pierre le

Le bras de fer entre les États-Unis et Kim Dotcom poursuit son cours, même si la procédure d’extradition piétine méchamment depuis de longs mois. Tout cela n’empêche pas le fondateur de Mega de s’occuper. Après avoir fait fortune dans les affaires, le bonhomme compte bien se lancer en politique dans son pays d’adoption : la Nouvelle-Zélande.

kim-dotcom

Kim Dotcom se dit très impliqué dans la lutte contre les ayants droit et veut faire entendre sa voix sur la scène politique. Et pour se faire, il compte bien créer un parti. Celui-ci sera lancé officiellement le 20 janvier prochain lors d’un événement dans sa villa d’Auckland. Pourquoi le 20 janvier ? Tout simplement en référence à la date anniversaire du raid qui avait conduit à son arrestation en 2012.

Le but de Dotcom sera de lutter contre la politique de John Key, actuellement Premier ministre du pays. Il veut notamment s’opposer au nouveau projet de loi qui autorise la GCSB (les services d’espionnage de la Nouvelle Zélande) à accéder à toutes les données personnelles des résidents.

Kim Dotcom n’est pas néo-zélandais et ne pourra donc pas se présenter aux élections de 2014. Mais rien ne l’empêche de chapeauter son parti pour ensuite envoyer des candidats aux élections. Le bonhomme indique même qu’il a déjà commencé à prospecter de futurs candidats et que l’écriture de son programme est en bonne voie.

Son cas en rappelle un autre, celui de Julian Assange. L’Australien avait lancé son Wikileaks Party dans son pays, malheureusement pour lui, sa formation politique est en train de prendre l’eau. En effet, beaucoup de ses alliés ont préféré s’unir à l’extrême droite australienne plutôt que de poursuivre au sein de son parti.

Source: Source