Foxconn prend ses aises avec son règlement intérieur

Business

Par Jerome Durel le

En juillet dernier, l’ONG China Market Watch publiait un rapport détaillant les conditions de travail des employés des usines de Pegatron. Le rapport n’était pas vraiment élogieux, et mentionnait notamment l’utilisation de nombreux salariés âgés de 16 ans. Étudiants, ils ne recevaient qu’une rémunération de « stagiaires », pour effectuer des tâches normalement dédiées à un salarié en bonne et due forme.

foxconn-i-love
 Cela a de nombreux avantages financiers, ce qui explique certainement que Pegatron ne soit pas le seul à pratiquer la chose. Comme Financial Times le rapporte, Foxconn fait également appel à ce type de main d’œuvre particulier.

C’est l’entreprise elle-même qui l’a reconnu dans un communiqué :

Il y a certains cas où notre politique interne ayant trait aux heures supplémentaires n’a pas été appliquée. Des actions immédiates ont été prises pour s’assurer que notre charte est respectée sur l’ensemble de notre campus.

Cela ne pose pas de problème au regard du droit du travail chinois, mais comme indiqué, c’est en désaccord avec le règlement intérieur de la société qui avait d’ailleurs déjà reconnu employer des enfants l’année dernière.

La main leur a évidemment été un peu forcée, après certaines confidences d’étudiants aux médias chinois. Ils ont notamment expliqué que plus d’un millier de leurs camarades stagiaires effectuaient de nombreuses heures supplémentaires, et travaillaient même de nuit afin d’emballer des PS4 dans les usines situées à Yantai, sur la côte nord-est du pays.

Sony a effectivement déclaré que des PS4 étaient assemblées par Foxconn. Ce dernier n’a toutefois pas précisé où les entorses ont exactement lieu.