Y a-t-il un pirate au Vatican ?

Buzz

Par Elodie le

On sait le Vatican en pleine mutation depuis l’arrivée du Pape François. Discours qui prônent l’ouverture sur certains dogmes jusqu’alors tabous, forte présence du Pape sur les réseaux sociaux : avec plus de 10 millions de followers sur Twitter, il est l’un des chefs d’État les plus influents sur la toile. Sa 4e place au classement Forbes des personnalités les plus puissantes du monde valide cet état de fait. De plus, une récente étude texane du Global Language Monitor (certes très américano centrée) sur les sujets les plus débattus sur le web révèle que le pape François arrive en tête de ces sujets pour l’année 2013.

Leslie-Nielsen-Death

Est-ce que l’un des pontifes présents au Vatican se serait un peu trop laisser emporter par ce vent de liberté et de nouvelles technologies ? Le Saint Siège cache-t-il une brebis galeuse en son sein ? Un gamer fou, qui joue sur PC au lieu d’aller prier avec ses collègues pontifes et se révèle être un pirate en soutane. La question est posée.

En effet, la version de l’année dernière de Football Manager contenait un vice caché : toute personne effectuant une copie illégale du jeu voyait son adresse IP livrée aux développeur du jeu.

Lors de la London Games Conference, en présence du site MCV, les développeurs ont révélé les résultats pour le moins surprenants. Ainsi, le jeu a été copié 10 millions de fois, le top 3 des nations pirates étant : la Chine, la Turquie et le Portugal (on avait bien dis « surprenants »). Mais le plus inattendu est que l’un de ces pirates se trouve… au Vatican. Un seul parmi les quelques 900 résidents de cette enclave. Après cette déclaration il doit se sentir bien seul… Attention, Saint-Pierre is watching you !

Source Kotaku

Pape