Stéphane Richard pense que Xavier Niel “perd un peu ses nerfs”

Smartphone

Par Jerome le

Après une avoir déclaré que la couverture 4G de Free Mobile était du “vent”, Stéphane Richard, PDG d’Orange continue sur sa lancée. Dans une interview accordée au Figaro, il continue sur la lancée en expliquant que

Free Mobile ne dispose que de très peu de fréquences et d’antennes, si on le compare à ses concurrents. Même en accélérant son déploiement, il ne pourra en aucun cas prétendre disposer d’une couverture nationale en 4G par ses moyens propres […] pour obtenir une couverture digne de ce nom dans les semaines à venir, il lui faudra forcément s’appuyer sur un accord d’itinérance ou de mutualisation avec l’un de ses concurrents.

Des circonstances qui feraient du patron de Free, “le roi de l’embrouille”, et serait par ailleurs “prétentieux et aggressif” estime Stéphane Richard qui pense que Niel “perd ses nerfs”. Selon Orange, Free Mobile fait en effet face à de “sérieuses échéances” au niveau de sa couverture. Il rappelle au passage que l’accord d’itinérance qui lie les deux opérateurs n’est pas un droit perpétuel. Free ne pourra donc pas s’appuyer sur celui-ci encore très longtemps.

stephane-richard
Stéphane Richard. (c) Eric Piermont/AFP sur 20minutes.fr

À défaut d’un nouvel accord d’itinérance, ce qui semble mal engagé compte tenu du climat glacial qui règne entre les deux hommes. Il faudra donc que cela passe par un accord de mutualisation. Free en a bien conscience et l’a d’ailleurs fait savoir, ce qui n’est pas vraiment du goût de Fleur Pellerin.

Durant l’interview, Stéphane Richard a également tenu à apporter son soutien à Arnaud Montebourg dans l’histoire du Tweet-Clash qui l’oppose à Xavier Niel arguant que “la démagogie consumériste appliquée à notre secteur fait des ravages”. Bref, Stéphane Richard perd aussi un peu ses nerfs.