Pour Poutine, la surveillance de la NSA est nécessaire pour combattre le terrorisme

Sur le web

Par Pierre le

Vladimir Poutine a donné son habituelle conférence de presse de fin d’année à Moscou aujourd’hui. Et le président russe a évoqué pas mal de choses devant une assemblée de journalistes. Il a notamment gracié l’oligarque Mikhaïl Khodorkovski, évoqué le sujet de l’Ukraine et abordé le sujet de la surveillance de la NSA. Pour Poutine, cette surveillance est nécessaire.

This+is+another+option+_eef621dd8b2d78adb9f84a385d1476f3

Pendant le scandale PRISM, la Russie a émis des réserves concernant l’espionnage américain, sans pour autant blâmer l’Oncle Sam. Néanmoins, Edward Snowden, l’homme par qui tout est arrivé, a obtenu un asile provisoire au pays de la vodka. La Russie a même demandé à ses fonctionnaires de ne plus utiliser les services web étrangers. Il est donc étonnant de voir Poutine dire du bien du programme de surveillance de la NSA.

Car oui, pour Poutine, la surveillance de la NSA est un mal nécessaire. Pourquoi ? « Pour endiguer le terrorisme« , tout simplement. Néanmoins, c’est bien l’espionnage sur des officiels et des particuliers qui a suscité l’émoi partout dans le monde. C’est pour cela que Poutine réclame « un espionnage mesuré encadré par des règles claires« .

Dans le même temps, le président a évoqué le cas de Snowden. Arrivé en Russie au mois de juin et accueilli en août après deux mois à l’aéroport, l’homme est actuellement en asile à Moscou. Poutine a tout de même indiqué que les services Russes n’ont jamais eu affaire à lui, ils ne l’ont même jamais interrogé.

Pour finir, le président russe, qui affirme n’avoir jamais rencontré l’ancien consultant de la NSA, précise que la Russie ne l’a jamais aidé dans ses révélations. En effet, toutes les révélations faites par Snowden proviennent de documents qu’il avait avec lui avant d’arriver sur le sol russe.

Source: Source