PAL : deux ans de Free Mobile, avez-vous tout compris ?

C’est un peu passé inaperçu à cause du CES 2014, mais la semaine dernière Free Mobile fêtait ses deux ans. Le quatrième opérateur remerciait au passage ses 7,5 millions de clients au passage.

L’opérateur pouvant en effet les remercier, car le chemin a été, et est toujours, semé d’embûches. Faut-il vraiment rappeler les multiples polémiques qui ont entouré l’arrivée de Free sur le marché ?

images1

D’abord conspué pour la qualité de son réseau et les étranges coupures qui survenaient aux heures de pointe, c’est ensuite la 4G qui a donné lieu à des déclarations enflammées de la part des « trois grands », mais aussi du gouvernement.

Après avoir été contraints de baisser leurs prix pour s’aligner sur les tarifs de Xavier Niel, les opérateurs ancestraux misaient en effet beaucoup sur la 4G pour faire repartir à la hausse le sacro-saint ARPU (revenu moyen par utilisateurs).

Que nenni ! Le maréchal Niel (non, pas celui-là) est arrivé bien trop tôt sur le front pour qu’ils puissent profiter de la nouvelle norme. Qu’à cela tienne, ils misent aujourd’hui sur la mutualisation des réseaux, tout en continuant de tacler, avec grâce, Free Mobile.

Si l’on peut comprendre la défiance des opérateurs, qu’en est-il des utilisateurs ? C’est après tout ces derniers qui bénéficient le plus (après Free lui-même) de l’irrésistible marche du quatrième opérateur.

Nous vous demandons donc pour notre Parole aux Lecteurs (PAL) de la semaine ce que vous pensez de l’aventure de la firme dans la téléphonie mobile. Essai transformé ou non ? Allez-vous sauter le pas, l’avez-vous fait ? Quel est votre bilan ?