L’appel du 5 juin 2014 : Reset The Net

culture geek

Par Elodie le

Un an jour pour jour après le déclenchement de l’affaire Snowden (Prism/NSA), une opération d’envergure mondiale réunissant entreprises et associations se donne pour mission de “réinitialiser le net” en sensibilisant les citoyens sur la protection de la vie privée et des données personnelles : Reset The Net.

5th_june_reset_the_net

Il y a un peu moins d’un an, à part quelques fantasmes nés de films ou de non-dits, la NSA ne représentait quasiment rien pour le commun des mortels, tout au plus une agence gouvernementale cultivant le secret, auréolée de mystère et d’un peu de souffre. Classique.
Depuis le déclenchement de l’affaire, un raz de marée d’informations et de révélations nous est parvenu. Certains ne font même plus attention aux dernière parutions, rien ne nous surprend, que pourraient-elles nous apprendre de plus ? Blasés ? Fatalistes ? Défaitistes ?
Quoiqu’il en soit, aux dires de Glenn Greenwald, « l’histoire la plus explosive » n’a pas encore été publiée… et la France sera concernée par ces nouvelles révélations.

Bientôt un an que les révélations se suivent et ne se ressemblent pas. Certaines faisant plus de bruit que d’autres selon que le contexte ou les moyens déployés s’y prêtent. Selon qu’un dirigeant avec un peu plus d’influence qu’un autre sur la scène internationale ait été pris pour cible.
Cette affaire aura au moins changé une chose de manière irréversible : elle a réveillé les consciences. Plus personne sur la planète n’ignore qu’il est ou a été potentiellement (si ce n’est probablement), la cible de surveillance, et pas uniquement de la part de la NSA, les autres pays n’ont pas à rougir de leurs aptitudes et capacités à ce niveau-là.

participants_reset_the_net
capture d’écran Reset The Net

C’est justement dans ce cadre que s’inscrit l’initiative Reset the Net portée par l’association américaine Fight The Future et rejointe par Greenpeace, Reddit, ACLU (Union Américaine pour les libertés civiles), Amnesty International, le Parti Pirate ou encore imgur (l’un des plus gros hébergeur d’images sur le web), Twitter, Yahoo!, Mozilla et Dropbox. Le mot d’ordre : sensibiliser le plus grand nombre à l’intérêt de protéger sa vie privée et ses données personnelles qui transitent et/ou restent stockées quelque part dans la matrice en attendant qu’une agence gouvernementale, une entreprise ou un hacker mal intentionné viennent fouiller dedans.
Tout le monde peut participer à cette journée mondiale à sa manière et avec différents moyens dédiés : entreprises, associations, particuliers via une bannière ou une fenêtre pop-up encourageant les internautes à s’intéresser à ces questions là par exemple. D’autres peuvent s’engager à être plus exigeants concernant la sécurité de leur site et les données de leurs utilisateurs.

Ce 5 juin, je m’engage à prendre de grandes mesures pour protéger ma liberté de la surveillance de masse du gouvernement. J’attends des services que j’utilise qu’ils fassent de même.

pack_privacy_resetthenet
capture d’écran Reset The Net

Le message est double : protéger et être protégé. Reset the Net propose ainsi un « Pack Vie privée » suivi de différentes applications mobiles (Android ou Apple), logiciels pour vos PC, Mac ou tablettes ainsi que des conseils pour protéger vos données sur ces différents terminaux.

Edward Snowden a d’ores et déjà apporté son soutien à l’opération dans une courte tribune. Il rappelle la nécessité en prendre en main ces questions pour ne pas laisser les États décider. Il encourage à l’adoption des méthodes de cryptage pour mettre fin à la surveillance de masse.

“Ne réclamez pas après votre vie privée, reprenez-là” conclut Snowden.

Source: Source