Les vaisseaux sanguins s’impriment désormais en 3D

Business

Par Jerome Durel le

L’impression 3D la médecine continuent de faire bon ménage. Plusieurs chercheurs des universités de Sydney, Harvard, Stanford et du MIT ont réussi à imprimer en 3D des vaisseaux sanguins.

organs-41

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’idée n’est pas de remplacer les veines et les artères de patients. Les vaisseaux serviront en fait à alimenter des pièces organiques de grandes tailles. Si l’on sait déjà aujourd’hui « bio-imprimer » des organes, les médecins se heurtent à un problème au-dessus d’une certaine taille. Impossible en effet d’apporter les nutriments nécessaires pour que la croissance continue.

Une fois que la pièce aura atteint la taille voulue, les chercheurs sont ensuite capables de dissoudre les vaisseaux afin de pouvoir la greffer et raccorder le tout au système sanguin du patient. Dr Luiz Bertassoni, de l’université de Sydney, explique que « la possibilité de recréer des tissus avec des capillaires sanguins fonctionnels en un clin d’œil est révolutionnaire« . Les chercheurs pensent qu’à terme cela pourrait mener à une véritable régénération. Cela fait rêver.

Source: Source