[#PS4NoParity] Ubisoft explique le bridage d’Assassin’s Creed Unity

Par Corentin le

Le blocage de la définition et du framerate serait en fait motivé par des raisons artistiques, d’après deux développeurs chez Ubisoft.

Gad-Ubi-FPS

Après l’affaire #PS4NoParity, il fallait bien monter au front pour défendre les choix d’Ubisoft sur Assassin’s Creed Unity. Nicolas Guérin et Alex Amancio, respectivement level designer et directeur créatif sur le jeu, défendent mordicus le 30 FPS dans un entretien accordé au site techradar.

Ce qui est intéressant dans l’argumentaire, c’est qu’ils le défendent non pas pour des raisons d’économie de ressources, mais bien pour des considérations artistiques.

Et pour démontrer cela, Nicolas Guérin prend étonnamment l’exemple de The Hobbit.

À Ubisoft, depuis longtemps, on cherche à aller vers les 60 FPS. Je ne pense pas que ça soit une bonne idée, car on n’y gagne pas tant que ça et on perd en réalisme. C’est un peu comme le film Le Hobbit, ça avait l’air bizarre [en 48 FPS au lieu de 24].

Et dans les jeux, c’est pareil – comme dans la série des Rachet and Clank [quand elle s’est arrêtée]. Ainsi, je pense que dans l’industrie du jeu vidéo, nous laissons tomber collectivement ce standard, car il est difficile à accomplir, c’est deux fois plus dur que le 30 FPS, et ce n’est pas si bien en termes de rendu d’image.

Quant à Alex Amancio, il considère que les spécificités techniques ne sont rien et que c’est surtout la direction artistique qui compte pour un jeu comme Assassin’s Creed Unity.

30 images par secondes étaient notre objectif, ça faisait plus cinématographique. 60, c’est très bien pour un shooter, pour de l’action-aventure, pas vraiment. Pour les gens, le ressenti est meilleur quand c’est en 30 FPS. Et ça permet de pousser tout le reste au maximum.

C’est comme quand les gens posent la question de la définition. Est-ce que c’est le nombre ou la qualité des pixels que vous voulez ? Si le jeu à l’air magnifique, qui s’intéresse encore aux chiffres ?

Mauvaise foi en réaction à l’affaire #PS4NoParity ou véritable credo artistique, on se dit quand même que ce genre de mise au point devrait être faite avant de créer la polémique. #Astuce.