Publicité trompeuse : Sony mis à l’amende

Business

Par Membre rédacteur le

Ni Sony, ni la PS Vita n’avait vraiment besoin d’une mauvaise publicité, mais parfois il faut payer pour les erreurs passées. Aux États-Unis, la FTC (Federal Trade Commission) a condamné le constructeur à verser 25$ en cash, ou 50$ de crédit à tous les consommateurs américains qui se seraient sentis floués par la communication trompeuse du groupe.

psvita_str_about

Sony est en effet allé un peu vite en besogne en promettant monts et merveilles aux possesseurs de PS Vita et de PS3. Des fonctions inédites (à l’époque) de « pause du direct » de jeux PlayStation 3 depuis la console portable, avec possibilité de reprendre le cours du titre depuis la Vita : cette fonction existe certes, mais elle se limite à une poignée de jeux — et encore, son implémentation varie d’un titre à un autre.


Les joueurs sous PS Vita ont également vu miroiter la possibilité de jouer en multi avec une simple connexion 3G, ce qui n’a jamais vraiment fonctionné. Sony a accepté l’accord avec l’organisme de régulation US, qui a tenu à rappeler qu’en cette période de chauffe pour Noël, il convenait que les constructeurs respectent leurs promesses. Le fabricant va prévenir les joueurs qui auront droit au petit cadeau.

Source: Source