Procès iPod : Apple a bien fauté

Business

Par Pierre le

Depuis lundi dernier, Apple est en procès dans un tribunal de Californie pour abus de position dominante. Ici, c’est de l’iPod et de l’impossibilité d’importer ses musiques et de les exporter dont il est question. Et aujourd’hui, Apple admet avoir supprimé de nombreux morceaux de ses iPod sous prétexte qu’ils n’étaient pas achetés sur iTunes.

Stevou

Entre 2007 et 2009, lorsqu’un utilisateur importait sur son iPod une musique achetée sur un autre service ou contenu dans un autre MP3, l’appareil d’Apple redémarrait automatiquement, avant d’effacer ces musiques. Une pratique scandaleuse, selon les plaignants qui ont porté l’affaire devant la Justice grâce à une class-action.

Et Apple l’admet : Oui, il a supprimé des musiques non achetées sur iTunes de ses appareils, sans l’accord des utilisateurs. Mais Apple a une raison. Durant l’audience, la firme a expliqué par la voix d’Augustin Farrugia que si ces musiques ont été supprimées, c’était pour la sécurité des utilisateurs. En effet, Apple souhaitait prévenir toute intrusion informatique dans ses iPod. Ainsi, seules les musiques achetées sur iTunes étaient autorisées dans l’iPod.

Mais Apple n’a pas prévenu ses utilisateurs, afin de ne pas les perdre avec des détails inutiles.

La suite au prochain épisode.

Source: Source