Des scientifiques captent un son étrange en provenance d’une autre galaxie

Science

Par Pierre le

On se calme tout de suite, ce son n’a probablement rien à voir avec les aliens. Mais il se montre tout de même fascinant, puisqu’il vient de loin. Très loin.

2xcluster

Le 14 mai dernier, des chercheurs de l’université de Swinburne (Australie) ont capté un son étrange en provenance d’une autre galaxie. Un sursaut d’onde radio rapide (FRB) qui n’a duré que quelques millisecondes. Aujourd’hui, ils publient les résultats de leur étude dans le Monthly Notices of the Royal Astronomical Sociéty.

Le son a été émis à environ 5,5 milliards d’années lumières de chez nous, dans une autre galaxie et a parcouru la distance qui nous sépare de son origine à la vitesse de la lumière. Il a donc été émis il y a 5,5 milliards d’années (calcul facile).

Pour être aussi puissant, ce son a probablement pour origine un événement cataclysmique. Un événement qui, selon l’étude, a dégagé autant d’énergie en quelques millisecondes que notre soleil en 24 heures.

Plusieurs hypothèses s’offrent alors aux chercheurs : collision d’étoiles, trou noir… Néanmoins, cela reste encore sujet au mystère. Ce n’est pas la première fois qu’un tel son lointain est capté par des scientifiques. Mais c’est la première fois qu’il a été capté en temps réel.

Ce son pourrait nous aider à comprendre beaucoup de choses. Il a en effet traversé une partie de l’univers pour venir jusqu’à nous, et a donc traversé des endroits inconnus. Cela pourrait par exemple nous aider à comprendre ce qu’il y a entre les galaxies. Il y a peu, la NASA a par exemple émis l’hypothèse de la présence d’étoiles orphelines entre les galaxies, étoiles qui émettraient la moitié de la lumière de l’univers. Une étude combinée pourrait répondre à cette question.

Il reste encore beaucoup de choses à apprendre sur notre univers et c’est fou ce qu’on peut trouver sur notre ciel en restant au sol.

aeea0a6583c9b4fbf1d0c1ba5e9a2c1e_large

Ou alors c’est un son émis par les Moissonneurs qui nous préviennent d’un pétage de gueule imminent…

Source: Source