Nintendo a failli acheter les droits d’Harry Potter il y a 18 ans

Par Corentin le

En 1997, J.K. Rolling fait un appel d’offres généralisé concernant l’adaptation d’Harry Potter. Nintendo se montra très intéressé.

Le Poudlard Express d'après Nintendo
Le Poudlard Express d’après Nintendo

Nintendo et Harry Potter. A priori, ces deux concepts n’ont pas grand-chose en commun et pourtant le site Unseen64 révèle que le premier aurait essayé de s’assurer les droits d’adaptation exclusifs du second.

Les équipes internes de Nintendo of America ont eu le nez creux et ont commencé à monter un dossier pour obtenir les droits sur la série de romans à succès de J.K. Rolling dès 1997, l’année de sortie du tout premier livre. C’était bien avant que la Pottermania ne se déchaîne prouvant encore une fois la bonne intuition des cadres de NoA.

Il s’agissait d’une licence couvrant tout type d’adaptation, que ce soit jeu vidéo, série TV ou encore film. Ainsi, si Nintendo avait obtenu les droits, il aurait pu empêcher la sortie de films adaptés du roman s’il le voulait.

Poudlard d'après Nintendo
Poudlard d’après Nintendo

Un ancien employé de Nintendo témoigne que la hiérarchie de la société avait demandé à tous les développeurs d’arrêter leur travail actuel pour se focaliser sur le dossier Harry Potter. Nintendo a même demandé au futur dessinateur de chez Marvel, Adi Granov, de s’occuper du chara design des personnages.

Nintendo souhaitait ainsi créer des jeux pour la Nintendo 64, la GameBoy Advance et la GameCube. Deux projets étaient dans les tuyaux, un jeu d’aventure à la troisième personne et un jeu de Quidditch.

La hutte d'Hagrid d'après Nintendo
La hutte d’Hagrid d’après Nintendo

Finalement J.K. Rolling déclinera l’offre de Nintendo. Les raisons sont multiples, mais il est principalement basé sur des désaccords sur la direction artistique et la volonté de confier les droits à une société capable d’adapter le livre dans tous les formats. In fine, ça sera Warner Bros qui obtiendra les droits pour 1 million de livres sterling.

La suite on la connaît, WB va commissionner Electronic Arts pour s’occuper de l’adaptation vidéoludique de la série. EA oblige, Harry Potter and the Philosopher’s Stone, le premier jeu issu des livres sortira sur 7 plateformes différentes : PlayStation, PlayStation 2, Xbox, GameCube, PC, GameBoy Advance et GameBoy Color.

Étrangement, et pourtant j’ai joué à pas mal de versions, il me semble bien que c’était cette dernière qui était particulièrement réussie.

Maintenant, on peut se poser cinq minutes et réfléchir à ce que serait devenu Harry Potter si Nintendo avait réussi son coup.

> Source Unseen64

stopwatch 2 min.