[Première] Le streaming dépasse la vente de disques aux États-Unis

Business

Par Elodie le

C’est une première que ne fêteront pas les disquaires. Pour la première fois aux États-Unis la vente de disques cède la place aux plateformes de streaming musical. Le numérique marque le pas. Les ventes de disques continuent leur chute. Dégringolade avérée puisque pour la première fois aux Etats-Unis l’achat de musique depuis les plateformes de […]

C’est une première que ne fêteront pas les disquaires. Pour la première fois aux États-Unis la vente de disques cède la place aux plateformes de streaming musical.

streaming_dépasse_ventes_cd_usa

Le numérique marque le pas. Les ventes de disques continuent leur chute. Dégringolade avérée puisque pour la première fois aux Etats-Unis l’achat de musique depuis les plateformes de streaming est en pôle position.
Ainsi, selon le dernier rapport de la RIAA (Recording Industry Association of America), le streaming a généré, en 2014, 1,87 milliards de dollars de chiffres d’affaires contre 1,85 milliards pour le support physique.

La place toujours plus importante prise par les plateformes de streaming semblent aujourd’hui se confirmer. Spotify, Deezer, Rhapsody, pour ne citer qu’eux, font désormais partie du paysage musical. Intérêt confirmé par l’acquisition récente de la société suédoise Aspiro, spécialisée dans la diffusion musicale en streaming de haute qualité, par le rappeur et business man Jay Z.

Cependant, le streaming ne fait pas que des heureux et les polémiques s’enchaînent pour Spotify notamment, décrié pour son système de partage de revenus par nombre d’artistes estimant se faire flouer par ce type de plateforme, à l’instar de la chanteuse Taylor Swift.

En France, le marché du disque se porte encore bien puisque 70% des revenus sont générés par la vente de CD. Jusqu’à quand ?

Source: Source