Le nouveau Grooveshark est un imposteur

Business

Par henel le

grooveshark-io

Le 30 avril signait la mort de Grooveshark, l’un des pionniers en matière de streaming musical qui avait pour particularité d’être gratuit. Mais la page n’était pas totalement tournée. Pas pour tous. Rapidement, un groupe toujours inconnu du bataillon a annoncé au site BGR avoir dupliqué la base de données et lancé un clone, Grooveshark.io.

On aurait pu croire à un geste bien intentionné de la part de Robin des bois du net… mais non, il n’en est rien. Vous l’aurez compris, dans la vie, l’opportunisme est roi. Le site Torrent Freak a révélé des points de similitude étrange avec un certain mp3Juices.se.

En effet, les deux proposent mot pour mot la même charte:

Torrent Freak
Torrent Freak

La comparaison ne s’arrête pas là puisque le site s’est amusé à chercher des musiques et pour Kanye, les mêmes liens ressortent. Coïncidence ? Le Torrent Freak ne le pense pas. Quelque que soit la recherche, les deux sites affichent les exactement les mêmes listes.

Si l’on replonge dans le passé, on s’aperçoit que mp3Juices.se avait auparavant l’extension .com mais le site contenant cette fin d’adresse a été fermé par les autorités anglaises en septembre 2014. Bien entendu, mp3Juices à changé à plusieurs reprises d’extension…

Donc, Grooveshark.io n’est qu’un ersatz de mp3Juices qui propose de toutes évidences les mêmes résultats de recherches.

Le clone va se confronter à quelques problèmes avec les labels de musiques, puisque Grooveshark (nom, marque) leur appartient désormais.

En même temps, il est vrai que le site ne ressemblait aucunement à l’original, mais la promesse de revoir une copie conforme était belle. Pour avoir du streaming gratuit et légal, il va falloir partir chez les anciens concurrents désormais.

Source: Source