[Silk Road] Le fondateur de « l’eBay de la drogue » condamné à la prison à vie

culture geek

Par Elodie le

Reconnu coupable de sept chefs d’inculpation en février dernier dont trafic de stupéfiants, piratage informatique et blanchiment d’argent, il attendait depuis sa sentence. Elle vient de tomber ce vendredi 29 mai. Ross Ulbricht, 31 ans, le fondateur de Silk Road, plateforme connue du dark web permettant l’achat et la vente d’à peu près tout ce que Internet réunit d’illicites, a été condamné à la prison à perpétuité par un tribunal de New York.

silk_road_ross_ulbricht_prison_vie

Son appel à la clémence à quelques jours de la sentence n’aura rien changé, pas même les 100 lettres rédigées par la famille et des amis témoignant de la bonne personnalité d’Ulbricht ou la volonté du ministère public de ne pas requérir la peine maximale, mais une peine « sensiblement supérieure à la peine minimale obligatoire de 20 ans » afin « d’envoyer un message clair ».

Le message est pourtant clair. La juge fédérale Katherine Forrest, a condamné le jeune homme à deux peines de réclusion criminelle à perpétuité sans possibilité de liberté conditionnelle, plus 5 ans, 15 ans et 20 ans pour d’autres délits dont il a également été reconnu coupable. La juge a décrit Silk Road (La route de la Soie en VF) comme un « assaut sur la santé publique de notre communauté ». Six personnes seraient mortes d’overdose après avoir acheté leur drogue sur Silk Road. Le témoignage des familles des victimes a pesé lourd dans la balance.

Toutes les requêtes du jeune homme ont été rejetées, notamment celle de passer son temps en prison dans un environnement plus détendu, c’est-à-dire ailleurs que dans une prison de haute sécurité où les restrictions sont nombreuses.

silk_road_dark_web

Le libertarien, connu sous le pseudo de “Dread Pirate Roberts”, finira donc ses jours en prison après avoir tenu entre janvier 2011 et octobre 2013, date de son arrestation, le site Silk Road qui permettait l’achat et la vente – via la monnaie virtuelle bitcoin – de drogues, mais aussi de faux papiers, d’armes, de kits de piratage ou encore de s’attacher les services d’un tueur à gages et tout ceci avec un anonymat garanti.

Cette entreprise lui aura permis d’engranger quelque 18 millions de dollars. En outre, l’accusation a estimé à près de 200 millions de dollars les sommes générées par la vente de drogues sur Silk Road. Millions que les autorités entendent réclamer puisque le tribunal l’a condamné à s’acquitter d’une amende de 184 millions de dollars sur les 187 millions générés par Silk Road.

Soupçonné d’avoir commandité 6 assassinats visant des membres mettant en danger son commerce, aucune preuve n’a pourtant pu être apportées au cours du procès puisqu’aucun corps n’a été retrouvé, tout comme aucune victime portant les noms des cibles présumées n’a pu être recensées.

Malgré ses tentatives pour faire changer son image auprès du tribunal, la juge fédérale a condamné très durement ses actes, notamment au regard de son éducation privilégiée, qui rendent ses actions encore plus incompréhensibles selon elle. Son appel à la clémence a par ailleurs été considéré par la juge Forrest comme « une démonstration d’arrogance que la cour prend en considération ».

silk_road_condamnation_prison_vie
Ross Ulbricht lors de son procès – crédits : Elizabeth Williams – AP – SIPA

ross-ulbricht-silk-road-prison-vie

Source: Source