À la recherche de revenus, Twitter se lance dans la publicité et la vente en ligne

Business

Par Elodie le

Malgré un chiffre d’affaires en progression, mais moindre qu’annoncé, Twitter n’a toujours pas dégagé le moindre dollar de bénéfice net. La firme doit trouver des solutions pour rassurer ses investisseurs et actionnaires, qui voient le départ de Dick Costolo comme une promesse de renouveau salvateur.

Twitter_publicités_vente_ligne

Monétiser l’audience, fort de 300 millions d’utilisateurs actifs, tel est le credo de Twitter, qui peine a dégager des bénéfices. Les derniers bilans financiers en demi-teinte ont fait chuter le titre en bourse. Et si le départ de Dick Costolo, directeur général du groupe, a rassuré les marchés et les actionnaires, ceux-ci s’impatientent et aimeraient voir la machine à cash fonctionner.

Les réseaux sociaux étant les supports chouchou des marques (la mode envahit Instagram par exemple), Twitter devrait pouvoir tirer son épingle du jeu et attirer quelques annonceurs. D’autant que sa marge de progression n’est pas négligeable puisque la plateforme de microblogging n’a attiré que 1% des 145 milliards de dollars dépensés en publicité en ligne par les annonceurs cette année (source eMarketer).
Pour rappel, Google et Facebook tirent plus de 90% de leurs revenus de la publicité.

The_Martian_card_and_page

Après le lancement test du bouton « Acheter » en septembre dernier, Twitter poursuit sa volonté de devenir une boutique en ligne. De la publicité à l’achat :

« Chaque mois, des millions de personnes tweetent à propos de ce qu’elles aiment : les produits qu’elles achètent, les lieux qu’elles visitent, les livres qu’elles lisent ou les vacances qu’elles préparent. Mais il peut être complexe de trouver les tweets, les images ou les vidéos de produits et de lieux les plus pertinents afin d’y réagir. Nous avons donc décidé de commencer à tester aujourd’hui deux manières de vous rendre plus simple la découverte de contenu complet et pertinent concernant les lieux et les produits via Twitter », explique ainsi Amaryllis Fox, chef produit chez Twitter.

Two_collection_screens

Plus précisément, Twitter va promouvoir des produits, lieux, « collections » proposées par des marques, influenceurs, personnalités, et ceux-ci renverront vers le site en question. La firme explique son offre en prenant pour exemple le livre The Martien d’Andy Weir. Le livre sera mis en avant sur une page dédiée via des images ou une vidéo descriptive, accolée à des tweets liés au livre ou au film (qui sort le 3 octobre et dont nous avons assisté au tournage) et provenant de personnes que vous suivez ou d’actualités jugées pertinentes.

« Nous commençons l’expérimentation avec un petit nombre de produits et de lieux », précise Twitter dans son billet de blog. L’idée est de proposer des collections de marques, sorte de catalogues de produits affiliés à une marque forte. Parmi les exemples donnés : HBO et Game of Thrones ou Nike et la collection LeBron Elite
« Nous avons invité un groupe de personnes influentes à partager certains de leurs endroits et objets favoris. Vous serez en mesure de parcourir des collections présentées par des personnes qui vous tiennent à coeur et d’avoir davantage d’informations sur les produits et les endroits que vous trouvez intéressants », explique ainsi Mme Fox.

De la publicité ciblée et géolocalisée donc, qui devrait ravir les sites de vente en ligne.

Source: Source