Apple et son rapport contrasté sur la diversité

Apple

Par Elodie le

Apple publie son 2e rapport sur la diversité avec la charge des promesses faites l’année passée : plus de diversité afin d’offrir une autre vision de l’employé type d’Apple : un homme blanc. On fait le bilan.

apple_rapport_diversité_2015

Il y a un an, Apple publiait son premier rapport sur la diversité avec la mention passable, mais faisait la promesse d’intégrer plus de femmes et de personnes issues des minorités dans ses effectifs. Un an plus tard, ces promesses ont-elles été tenues ?

Même si la firme se félicite des efforts accomplis, les graphiques parlent d’eux-mêmes : Non. Avec 69 % d’hommes pour 31 % de femmes, l’écart est toujours très important au sein des effectifs de la firme où les hommes dominent. Ils étaient 70 % en 2014. Malgré le recrutement de 11 000 en 2014, soit 65 % d’augmentation par rapport à 2014, les hommes sont toujours très présents dans les postes à responsabilités (72 %) et technologiques (79 %).

genre_ethnicité_apple_2015

genre_ethnicité_apple_2014

Par ailleurs, hommes et femmes confondus, 54 % sont Blancs. Si on note une progression dans la représentation des Asiatiques et des Noirs, avec le recrutement de « 2 200 personnes noires, 50 % de plus que l’année précédente et 2 700 personnes d’origine hispanique (en augmentation de 66 %) », force est de constater que leur part est faible, respectivement 18 % et 8 %. Les Hispaniques sont la 3e ethnicité représentée au sein de d’Apple avec 11% des effectifs.

Malgré tout, les Blancs restent les plus représentés dans tous les postes qualifiés, y compris ceux à responsabilité, notamment dans les Apple Store (retail leadership).

« Nous voulons que chaque personne qui rejoint nos équipes, chaque client qui visite nos magasins ou qui nous demande de l’aide se sentent le bienvenu. Nous croyons en l’égalité pour tous, indépendamment de la couleur de peau, de l’âge, du genre, de l’identité de genre, de l’origine ethnique ou de l’orientation sexuelle », assure ainsi Tim Cook dans la lettre ouverte qui précède le rapport 2015.

apple_diversity

« Nous sommes fiers du progrès accompli, et notre engagement pour la diversité est inébranlable. Mais nous savons qu’il y a encore beaucoup à faire. »

Si le bilan n’est pas parfait, il ne l’est pas plus au sein des autres grandes firmes de la Silicon Valley. Chez Google, on compte 70 % d’hommes et 30 % de femmes pour 60 % de Blancs et 31 % d’Asiatiques. Les écarts se creusent d’autant plus lorsqu’il s’agit d’évoquer les postes à responsabilités.

Idem chez Microsoft, la firme de Redmond compte 72 % d’hommes et un peu moins de 60 % de Caucasien. Les hommes sont 82% à occuper les postes leardership.