Un YouTuber populaire aurait demandé 22 000 $ à un développeur pour parler de son jeu

Par Corentin le

YouTuber Money

Ben Tester, un développeur gallois travaillant au sein du studio Wales Interactive (Soul Axiom, Master Reboot), raconte avoir envoyé un mail à un YouTuber populaire – dans le genre à posséder plusieurs millions d’abonnés – pour savoir s’il était intéressé par une clef d’un de ses jeux afin d’en parler dans l’une de ses vidéos.

Le mail qu’il a reçu en réponse lui a fait « se décrocher la mâchoire », comme il le raconte sur un post Reddit. Le vidéaste en question, dans sa réponse, proposait ses services pour des tarifs allant de 17 600 $ à 22 000 $. Le YouTuber n’a d’ailleurs pas précisé si le “test” serait positif où non, laissant l’ambiguïté sur l’aspect promotionnel du partenariat.

Les promotions faites par des YouTubers ne sont pas quelque chose de rare. Certains le font en indiquant clairement leur partenariat. Il n’y a rien d’illégal là-dedans. Cependant, ce qui est illégal, c’est de ne pas préciser qu’il s’agisse d’une publicité. En France, il s’agit de publicité clandestine. Aux États-Unis, c’est tout aussi répréhensible et, récemment, un network de YouTubers s’est même fait pincer pour avoir diffusé du contenu sponsorisé sans avoir précisé la nature du partenariat qui le liait avec la marque, en l’occurence Microsoft.

Évidemment, Ben Tester a refusé l’offre, d’autant qu’il aurait très bien pu avoir affaire avec un arnaqueur. Mais cela démontre bien l’aspect de plus en plus mercantile du milieu.