Nos cinq raisons de (re)voir Blade Runner

JDG Network

Par Mathieu le

Blade Runner ressort au cinéma en cette fin d’année 2015 ! Une aubaine pour ceux qui ont toujours voulu le revoir sur grand écran ou même ceux qui ne l’ont jamais vu. De plus, cette sortie ciné est accompagnée d’une nouvelle édition Blu-Ray qui reprend le montage final du film. Pour cette occasion, nous vous avons trouvé cinq raisons de voir ou revoir ce chef d’oeuvre de Ridley Scott.

Blade-Runner-affiche

5/ Pour la performance des acteurs

Nous sommes en 1982. En cette époque bénie pour le cinéma, Ridley Scott est un « débutant » qui vient de réaliser Les Duellistes et son premier chef d’oeuvre : Alien le huitième passager et qui enchaîne donc sur un film de SF avec en tête d’affiche un certain Harrison Ford, qui cartonne dans Star Wars et Indiana Jones. Et au-delà de l’excellente performance de celui qui incarne donc à l’écran le désormais célèbre Rick Deckard, c’est la prestation de Rutger Hauer alias Roy Batty qui met tout le monde d’accord. D’ailleurs la séquence de fin du film reste aujourd’hui encore culte, tant le monologue de l’acteur est génial et surtout presque totalement improvisé.

J’ai vu tant de choses que vous, humains, ne pourriez pas croire. De grands navires en feu surgissant de l’épaule d’Orion. J’ai vu des rayons fabuleux, des rayons C briller dans l’ombre de la porte de Tannhäuser. Tous ces moments se perdront dans l’oubli, comme…les larmes dans la pluie… Il est temps de mourir.

4/ Un film visionnaire même 33 ans après sa sortie

Screenshot

« Dans les dernières années du 20ème siècle, des milliers d’hommes et de femmes partent à la conquête de l’espace, fuyant les mégalopoles devenues insalubres. Sur les colonies, une nouvelle race d’esclaves voit le jour : les répliquants, des androïdes que rien ne peut distinguer de l’être humain. Los Angeles, 2019. Après avoir massacré un équipage et pris le contrôle d’un vaisseau, les répliquants de type Nexus 6, le modèle le plus perfectionné, sont désormais déclarés « hors la loi ». Quatre d’entre eux parviennent cependant à s’échapper et à s’introduire dans Los Angeles. Un agent d’une unité spéciale, un Blade Runner, est chargé de les éliminer. Selon la terminologie officielle, on ne parle pas d’exécution, mais de retrait… »

Voilà le synopsis de ce long-métrage, encore en avance sur son temps des années après et qui surprend toujours par la complexité inavouée de son thème et de ses moments clés. Blade Runner n’est pas simplement un film de SF classique, qui distribue des cartes et attend sagement la fin de son histoire. Il tente au fil des minutes de surprendre le spectateur, de le remettre en question et de le faire douter sur ce dont il est persuadé et ses acquis qui évolueront bien vite durant l’aventure…

3/ Un long-métrage qui a secoué les spectateurs et qui a enfanté des théories plus folles (mais crédibles) les unes que les autres

lds5kn7tzjpcnteppyrv

Rick Deckard est donc le héros du film, le Blade Runner censé traquer et tuer les répliquants. Tout au long de l’histoire plusieurs éléments nous indiquent qu’il est peut-être lui même un répliquant. Mais les indices sont très bien cachés et de nombreux secrets n’ont pas encore été découverts dans le long-métrage de Ridley Scott. Des centaines de fans français débattent encore sur le fait de savoir si oui ou non, Deckard est bien un répliquant. Le réalisateur du film lui-même a avoué que c’était bien un répliquant mais le doute subsiste encore.

On vous conseille d’ailleurs d’aller jeter un œil sur ce site pour en savoir plus.

2/ Pour vous mettre à jour avant sa suite…

bladeRunner_1456156a

Blade Runner 2 va sortir sur nos écrans, c’est une certitude. C’est le réalisateur Canadien Denis Villeneuve (Prisoners, Enemy, Sicario) qui sera chargé de la réalisation et le tout sera produit et supervisé par Scott himself. Harrison Ford sera de retour mais on ne connait pas vraiment sa position dans le film si ce n’est qu’on va en savoir plus sur son statut, ou non, de répliquant. Quant à l’autre acteur principal, un certain Ryan Gosling a été récemment confirmé…

1/ Pour la voir dans sa nouvelle édition entièrement restaurée ET Final Cut

Blade-Runner-Rachel

Et pas la version bâclée à sa sortie au cinéma et coupée de scènes importantes. Une premier director’s cut edition était sortie en 1992 et il a fallu attendre 2007 et l’avènement du Blu-Ray pour avoir droit à la Final Edition. C’est cette même Final Edition que nous vous faisons gagner sur le Journal du Geek avec un magnifique Steelbook collector et un DVD supplémentaire avec le making-of nommé « Des temps difficiles »