Un Doodle logique pour fêter George Boole

Sur le web

Par le

Ce week-end, le doodle de Google parle sûrement à la plupart des mathématiciens, des électriciens, des informaticiens, des programmeurs et sûrement à bien d’autres aussi. Ceux qui ont fait un peu la logique en mathématique ont sûrement déjà entendu parler d’algèbre de Boole alors que les programmeurs auront sûrement été plus sensibles au type booléen qui existe dans certains langages de programmation. À la source de toutes ces théories et de toutes ces règles, il y a un homme : George Bool.

bool1

Ce logicien, philosophe et mathématicien anglais du 19 ème siècle est à la base d’une grosse partie de la logique qui est utilisée aujourd’hui en informatique et dans les circuits électroniques. Et c’est en l’honneur de la naissance de cet homme il y a 200 ans que Google à mis en ligne ce doodle qui ne parle pas forcément à tous le monde, quelques explications donc.

bool2

Dans le cas du doodle, il faut prendre en compte deux entrées représentées par le deuxième G de Google, le x et le y, qui sont soit vraies soit fausses. Les autres lettres représentent des portes, le G par exemple est la porte “and” il faut donc que les deux entrées soient vraies (affichées dans les ronds noirs) pour que la lettre G soit colorée. Le premier O est la porte “xor”, ce qui veut dire qu’il faut soit le x soit le Y mais pas les deux en même temps pour qu’il soit coloré. Le deuxième O est la porte ou, il suffit qu’une des deux entrées soit vraie pour que la sortie de la porte soit vraie (et que donc la lettre soit colorée). Enfin le L et le E sont des portes-non, il suffit que l’entrée concernée par cette porte soit fausse pour que cette dernière soit vraie.

bool3

Pour certains, cela peut sembler très simple, pour d’autres, un peu plus compliqué, ce n’est pas très important à moins que vous ne travailliez dans un des domaines qui utilisent ces théories. Il faut juste savoir que ces portes découlent de règles très précises qui régissent une grande partie du comportement des circuits électroniques et qui sont à la base de l’informatique telle que nous la connaissons aujourd’hui.

bool4

Source: Source