[Facebook] Une IA pour battre les humains au GO

Science

Par le

Le Go est un jeu de stratégie vieux de plus de 2000 ans dans lequel il faut entourer les pièces de l’adversaire avec les siennes pour les capturer. Une partie se déroule sur une grille de 19×19 et les deux joueurs (noir et blanc) posent une pièce l’un après l’autre. Les règles complètes sont assez simples (et très facilement trouvables sur internet) mais n’enlève rien à la complexité du jeu puisque des possibilités, si elles ne sont pas infinies, sont très nombreuses. Tellement nombreuses que le Go est encore un jeu dans lequel les humains peuvent venir à bout de la machine grâce à une meilleure vision globale de la partie.

facebook_modifie_fil_actualité-640x426

Pour rappel, IBM a déjà remporté des parties d’échecs contre le champion du monde russe de l’époque : Gary Kasparov (1997) et le Jeopardy (2011).

Ces dernières années les grandes entreprises se sont penchées sur l’apprentissage par des réseaux neuronaux pour améliorer les capacités des IA et de certaines applications que nous utilisons tous les jours. Deep Dream de Google était un exemple peu utilisé, mais on peut aussi penser à la reconnaissance vocale, faciale et aussi plus récemment aux claviers intelligents de nos téléphones, comme présenté par Swiftkey.

Facebook a annoncé vouloir développer une IA capable de battre les humains à ce jeu. Pour ce faire, les équipes de développement vont se baser sur des algorithmes d’apprentissage et de reconnaissance de formes. Cela devrait permettre de donner à la machine la même vision globale de la partie que celle que peut avoir un humain.

Le directeur de la technologie de Facebook, Mike Schroepfer a, un peu, parlé de cette technologie lors d’un voyage a Dublin cette semaine et au quartier général du réseau social la semaine dernière :

“Nous sommes assez sûr que le meilleur des joueurs se base sur l’aspect général et les formes pour comprendre quelles sont les bonnes configurations et quelles sont les mauvaises de façon intuitive.”

“Nous avons pris les IA basiques utilisées habituellement et nous y avons ajouté un système visuel pour que nous puissions utiliser les formes présentes sur le plateau dans le choix des différents mouvements possibles.”

Le projet n’est pas très vieux, mais peut déjà battre la plupart des IA classiques. Il fait partie d’une série de recherches de la part de Facebook pour répliquer chez la machine la façon dont l’homme raisonne. Ces avancés pourraient débloquer bon nombre de possibilités en terme de statistiques et de probabilités qui sont aujourd’hui bien mieux interprétées par l’homme que par la machine. Bien sûr, le but de Facebook est d’intégrer plus tard ces technologies à son site.

D’ailleurs, Facebook avait annoncé en juillet la création d’un centre de recherche sur l’IA à Paris.

Source: Source