Le CNRS présente un prototype de batterie où le Lithium est remplacé par du Sodium

Science

Par Antoine le

Une équipe de chercheurs du CNRS et du CEA, après deux ans de travail, a mis au point un prototype de batterie utilisant une technologie alternative aux batteries que l’on trouve partout aujourd’hui et qui utilisent les ions lithium dans la réaction chimique qui produit l’électricité. En remplacement, ces nouvelles batteries utilisent des ions sodium. Les chercheurs du CNRS et du CEA sont les premiers à avoir développé ce type de batterie sous le format 18650, un format industriel standard.

image2_arti

Utiliser du sodium dans les batteries n’est pas vraiment une idée que l’on pourrait qualifier de nouvelle. Dans les années 80, cette idée était déjà étudiée par les chercheurs. Très vite, les batteries au lithium avaient été retenues, mais le lithium n’est pas une ressource très présente sur notre planète, et notre consommation de batteries n’est pas vraiment en train de décroître. Il faut donc se pencher sur d’autres solutions pour nos batteries, et le sodium, bien plus présent sur la planète que le lithium pourrait être là solution tant cherchée.

image4_arti

Le CNRS explique que l’équipe de chercheur en question en est déjà à un stade avancé et que le prototype obtient des résultats encourageants. Sa densité d’énergie est proche de ce que pouvaient faire les batteries au lithium à leur début et ont une durée de vie d’environ 2000 recharges.

Les industriels sont déjà intéressés par les travaux des chercheurs (des brevets ont été déposés), ces nouvelles batteries, une fois perfectionnées pourraient permettre de réduire le coût des batteries.

Source: Source