Foxconn et un fond japonais candidats au rachat de Sharp

Business

Par Antoine le

Sharp, le géant japonais de l’électronique, est sur le point de se faire racheter. Le groupe accumule les pertes et ne semble plus capable de faire face seul. La solution est donc d’intégrer l’entreprise à un autre groupe, cependant, deux entités sont aujourd’hui volontaires pour un tel rachat : Foxconn et le fond japonais INCJ.

sharp

Foxconn aurait fait une offre de près de 5 milliards de dollars pour racheter Sharp. Une offre plus qu’alléchante pour le groupe et qui serait motivée par l’envie de Foxconn de se diversifier un peu. La seule activité de groupe ou presque aujourd’hui est de faire de l’assemblage pour d’autres grandes marques comme Apple, Nintendo ou encore Sony. Le rachat de Sharp lui permettrait de produire des composants et de ne plus simplement les assembler.

Cependant, ce rachat ne serait pas vu d’un très bon œil par les élites japonaise qui voient encore la marque taïwanaise comme un investisseur chinois. C’est pour cela, et pour garder le groupe en la possession d’un investisseur japonais que le fond INCJ serait aussi en bonne position dans ce rachat, et ce malgré une offre bien en deçà de ce que propose Foxconn. Le fond japonais ne proposerait que 2,5 milliards de dollars pour le rachat de Sharp.

On note aussi que le rachat par le fond japonais se ferait en deux fois et permettrait d’intégrer beaucoup plus en douceur le géant de l’électronique japonais. Alors que dans le cas de Foxconn, il s’agirait de racheter l’ensemble en une seule fois, ce qui irait sans doute avec une restructuration assez violente et générale de Sharp.

Source: Source