Daesh est vraiment pas content de se faire virer de Facebook et Twitter

Sur le web

Par Pierre le

Daesh, le prétendu Etat Islamique, se sert de Facebook et de Twitter pour faire sa propagande et recruter des djihadistes potentiels. Cela ne plaît pas à Facebook et Twitter qui ont décidé d’agir. Mais voilà, la chose rend Daesh furieux.

ISIS-Twitter-Facebook2355434137

Facebook et Twitter ne se privent pas de supprimer des comptes ouvertement djihadistes, ce qui a le don d’énerver Daesh. Dans une vidéo de 25 minutes nommée Flames of the supporters, un groupe de hackers relié à l’organisation terroriste et nommé Les enfants de l’armée du Califat menace directement Mark Zuckerberg et Jack Dorsey, respectivement créateurs de Facebook et Twitter.

On peut y voir les portraits des deux hommes criblés de balles avec un texte les menaçant directement. Voici ce qu’on peut y lire :

Vous avez annoncé que chaque jour, vous supprimez beaucoup de nos comptes, et nous vous demandons : C’est tout ce que vous pouvez faire ? Nous ne jouons pas dans la même cour. Si vous fermez un de nos comptes, nous en prendrons dix en échange et vos noms seront oubliés une fois que nous aurons effacé vos sites, comme Allah le veut, et nous savons que ce qu’il veut est vrai.

Le but, ici, est de prendre des comptes au hasard pour continuer la propagande. Mais Twitter ne compte pas se laisser faire. La firme de Jack Dorsey affirme avoir déjà supprimé 125 000 comptes pro-djihad. Dans cette bataille des chiffres, l’état islamique affirme avoir déjà piraté 5 000 comptes Twitter et 10 000 pages Facebook.

En tout cas, la cyberguerre est déclarée entre les deux entreprises de la Silicon Valley et le groupe terroriste. Si le hack de comptes est faisable pour Daesh, nous leur souhaitons bien du courage pour « effacer » les deux réseaux sociaux…

Source: Source