Facebook veut accélérer la recherche en matière d’Intelligence Artificielle avec des dons de serveurs

Science

Par Gregori Pujol le

Mark Zuckerberg, et Yann LeCun, directeur du laboratoire d’Intelligence Artificielle de Facebook (FAIR), ont annoncé le lancement d’un programme européen de don de serveurs GPU de dernière génération.

Ce programme a pour objectif d’accélérer les efforts de recherche en matière d’Intelligence Artificielle et de Machine Learning. Il permettra de fournir un total de 25 serveurs dotés de 8 GPU chacun à des instituts de recherche en Europe. Le Laboratoire Klaüs-Robert Müller à Berlin est le premier institut à bénéficier de cette initiative : il recevra 4 serveurs.

12679499_404641326376331_1678422014_n

«L’Europe dispose d’une forte concentration de talents en matière de mathématiques appliquées et d’Intelligence Artificielle. Nous sommes ravis de pouvoir travailler de manière ouverte avec l’ensemble de cette communauté et d’investir dans les équipements dont leurs laboratoires ont besoin pour favoriser l’essor de nouvelles technologies fondées sur l’IA », a déclaré Yann LeCun. « Certaines des meilleures idées en Intelligence Artificielle proviennent du monde académique, alors même que ces chercheurs doivent mener leurs recherches avec des technologies informatiques parfois limitées. Or, tout progrès dans le domaine de l’IA – que ce soit pour développer des voitures autonomes, des ordinateurs capables de détecter des cancers, des technologies de traduction instantanées, etc. – nécessite de disposer d’une technologie de calcul de pointe. Grâce à ce programme de donation, nous serons en mesure d’aider la communauté scientifique européenne à concevoir des modèles de calcul plus précis et ainsi découvrir de nouvelles d’applications basés sur l’IA », a rajouté YannLeCun

Chaque institut de recherche peut soumettre dès aujourd’hui sa candidature en détaillant l’objet de ses recherches ainsi que le nombre de chercheurs qui serait amenés à utiliser le serveur. Les candidats seront sélectionnés sur la pertinence de leurs publications en matière d’IA et de Machine Learning. Facebook, qui a depuis 2013 sa propre unité de recherche sur l’intelligence artificielle avec son laboratoire FAIR, va envoyer des chercheurs pour assister les travaux des institutions choisies, et coopérer avec elles tout au long du projet.

Facebook a également dévoilé les résultats d’une étude réalisée par le cabinet de conseil Analysis Group visant à estimer l’impact économique global lié au développement, à l’adoption et à l’usage de l’Intelligence Artificielle. Selon les économistes du cabinet, l’essor des technologies d’IA dans des domaines d’application aussi variés que l’apprentissage profond, la compréhension du langage, les assistants virtuels, ou encore la reconnaissance d’image devrait permettre de générer un impact économique global compris entre 1 490 et 2 950 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

Source: Source