Un robot doux et mignon à l’école pour donner des cours

Gadget

Par Zacharia G le

Le MIT Personal Robotic Group (le groupe derrière Jibo) a créé une collection de peluches robotisées. Il s’agit des plus gros robots sociaux qu’ils aient fabriqué. Son nom est Tenga et il a déjà été testé auprès de jeunes primaires. Il leur a fait un petit cours en espagnol.

tega-classe-espagnol

Ce robot est censé être “un compagnon d’apprentissage pour les enfants”. Grâce à son interface ludique et sa voix, il propose aux jeunes des activités ludiques et éducatives. Ses yeux sont représentés sur un écran de smartphone que l’on peut poser ou enlever.

Il parle aux enfants, leur donne quelques indices sur l’activité proposée et adapte ses expressions selon le ton qu’il emploie et même, selon l’endroit où il compte attirer l’attention des utilisateurs. Le logiciel peut même interpréter les expressions des enfants, deviner leur état émotionnel, et réagir en conséquence. Son langage corporel s’adapte également : il hoche la tête et se penche comme pour montrer son intérêt, émet des exclamations de joie ou baisse la tête s’il est “triste”.

tega-calin

Les résultats du petit cours d’espagnol sont probants. Les enfants ont appris de nouveaux mots et ont eu plaisir à interagir avec la petite machine.

Le logiciel de base du robot ne marche que sur Android. C’est l’appareil mobile qui commande ses mouvements, ses perceptions, ses “réflexions” ainsi que sa voix.

tega-interieur

Son squelette est un système électromécanique avec une chaîne cinématique d’un nouveau type. Il peut se pencher, légèrement tourner le “cou”, se compresser et s’étendre comme un accordéon.
Tega est bien plus résistant que tous les autres robots sociaux du MIT. Toutefois, ce n’est pas encore sûr de le laisser seul avec un enfant… il risquerait de finir en pièces.

tega-classe-espagnol

L’un des objectifs des scientifiques : que Tega puisse apprendre de ses intéractions avec les enfants et devienne complètement autonome dans ses rapports. Tout ça pour améliorer l’expérience l’apprentissage des jeunes, sans pour autant remplacer les enseignants. Le MIT veut simplement les assister et offrir une expérience positive avec un robot qui parle aux enfants comme à un égal certes, mais un égal trognon.

Source: Source