[Notre test] Assassin’s Creed a désormais son escape room (et c’est une très bonne surprise)

culture geek

Par Malo le

La société The Game a misé sur le bon filon avec son escape room Assassin’s Creed. Le complexe a débarqué rue Cardinal Lemoine il y a un an et demi avec six salles. Il en compte désormais neuf et “le Trésor des Templiers, Assassin’s Creed” est une des dernières à avoir ouverte lors de l’agrandissement du centre.

Assassins_Creed_The_Game_4_1461077589_converted

Mais c’est vraiment une escape room aux couleurs d’Assassin’s Creed ? Oui, c’est bel et bien la licence d’Ubisoft qui a été utilisée pour habiller cette nouvelle escape room. The Game a assuré la création de la salle, du décor aux énigmes. L’éditeur a ensuite vérifié la cohérence de l’intrigue par rapport à l’univers du jeu et a donné son aval.

En effet, les grandes lignes des jeux sont respectées. On y incarne des assassins dont la quête est de retrouver le trésor des Templiers. Le résumé : André Lemoine est professeur à la Sorbonne. Il se trouve être le descendant du Cardinal Lemoine, templier qui possédait un artefact désormais caché dans la demeure de son lointain descendant. Votre mission : infiltrer sa maison pendant qu’il est dehors, trouver le trésor et vous échapper avant que ne revienne André Lemoine.

Assassins_Creed_The_Game_1_1461077582_converted

Le Maître du jeu, celui qui allait nous guider durant notre mission, a très bien réussi à nous mettre dans l’ambiance. L’introduction est une partie importante de l’accueil d’une escape room car elle va lancer les joueurs dans un “jeu de rôle”. Si elle est mal faite, l’expérience peut être très inconfortable pour le joueur un peu terre à terre ou réticent à jouer un personnage. Pour le coup, on est petit à petit rentré dans l’intrigue à mesure que le Maître du jeu nous détaillait la mission. Ce qui nous a permis d’être à fond dès l’entrée dans la salle.

Ainsi, les détails intéressants foisonnent. Les créateurs n’ont pas lésiné sur les objets et éléments de décors, qu’ils soient utiles ou non à l’histoire et au gameplay. On retrouve les symboles emblématiques de la saga : le logo d’Abstergo, l’emblème des Templiers… La musique en arrière-plan ajoute à l’immersion et aide à conserver une tension palpable. C’est à se croire dans le jeu vidéo…

Assassins_Creed_The_Game_7_1461077594_converted

On entre donc dans l’appartement d’André Lemoine. Et la demeure qui n’avait rien de spécial à première vue délivre petit à petit ses secrets. La deuxième salle, qui fait office de petite ruelle, est clairement la plus impressionnante. On a vraiment été bluffé par sa réalisation : du plafond jusqu’au sol, tout est fait pour vous faire croire qu’il n’y a plus rien à découvrir. Pourtant, il nous a fallu revenir à plusieurs reprises dans la salle pour en faire une lecture différente, parfois même la regarder sous un différent angle, afin d’en tirer tous les indices.

De ce point de vue là, on a rarement été aussi bien servi. Clés et codes sont au rendez-vous, bien sûr. Mais là où on a été agréablement surpris, c’est sur la diversité des énigmes qui permettent de trouver ces clés et déchiffrer ces codes : fiches, bouquins, carnets, jeux de mots, casse-tête, chiffres romains, éléments de décors. Si on ne peut pas tout dévoiler, sachez quand même qu’il vous faudra travailler étroitement en coopération pour actionner des leviers et déchiffrer des énigmes en étant souvent répartis dans les différentes salles… On court partout, on fait fausse piste : c’est palpitant.

Assassins_Creed_The_Game_3_1461077587_converted

L’aide de la part du Maître du jeu est correctement dosée. Les indices arrivent un peu après qu’on se soit heurté à un obstacle. Histoire de nous laisser un peu cogiter avant de nous faciliter la tâche, ce qui ajoute en tension. Autre plus : ces aides sont bien intégrées dans l’ambiance de l’escape game : dans la première salle, c’est un écran Abstergo qui délivre des messages énigmatiques… Ensuite, ce sera à vous de trouver.

Verdict : l’escape room “Assassin’s Creed, Le Trésor des Templiers” est une des plus abouties que nous avons eu la chance de tester. Il vous faudra travailler en coopération et ouvrir votre esprit à toutes les possibilités qu’offrent les salles pour déchiffrer les énigmes. Notre seul point négatif : au tout début, il est un peu difficile de trouver les premiers indices pour “lancer” l’intrigue principale. Mais une fois lancé, ça file à 100 à l’heure et on est complètement pris dedans. On recommande chaudement.

The Game ouvrira très prochaînement deux nouvelles salles en mai dont une pour laquelle l’équipe a dû démonter et remonter un wagon de métro entier…

The Game est situé 51 rue Cardinal Lemoine dans le 5e arrondissement de Paris.
Tarifs : 25€/pers. pour 5 joueurs, 28€/pers. pour 4 joueurs et 32€/pers. pour 3 joueurs.
9 salles et 6 thèmes disponibles.

Le site officiel The Game

Retrouvez nos autres tests d’escape game ici.