Projet TeSeR : Airbus veut nettoyer notre espace proche

Science

Par Henri le

L’histoire de la conquête spatiale est fascinante, mais laisse des traces. Et le groupe Airbus cherche un moyen intelligent de nettoyer l’espace.

DS-large.2014-07-08-19-24-14

La conquête de l’espace passionne des millions de personnes, mais le lancement de satellite et de navette laisse de multiples débris en tout genre dans notre espace proche. Il n’aura donc pas fallu attendre des siècles pour que ce dernier soit trop encombré. En plus de donner un mauvais exemple, ces morceaux flottant autour de notre planète peuvent endommager les nouveaux engins lancés en orbite, voire même les stations spatiales.

r2421_9_airbus_ds_3d_blue_rgb_small_72dpi

Il faut donc faire un peu d’ordre, et c’est l’objectif de TeSeR (pour Technology for Self-Removal of Spacecraft), une initiative européenne soutenue à hauteur de 2,8 millions d’euros jusqu’en 2018 et dirigé par Airbus Defence and Space. Le géant de l’aéronautique est accompagné d’un consortium d’entreprises, et devrait d’ailleurs investir de sa cagnotte personnelle.

La finalité ? Construire un module qui faciliterait la récupération et l’évacuation des satellites en panne ou en fin de vie. Il s’agira en fait de repositionner ces « déchets » dans une autre orbite que celle géostationnaire (situé à 36 000 km).

TeSeR-Image-Sequence-Copyright-Airbus-DS-GmbH-2016_

Mais cela n’est pas la seule méthode envisagée puisque TeSeR pourrait aussi ramener les débris vers l’atmosphère de la terre afin qu’il se désagrège en y pénétrant.

Un peu de nettoyage ne peut pas faire de mal !