La chanteuse Azealia Banks suspendue de Twitter après un énième dérapage

Sur le web

Par Elodie le

C’était presque devenu une habitude, mais ce fut la fois de trop pour la chanteuse. Après des propos racistes, homophobes et islamophobes à l’encontre de l’ancien membre des One Direction Zayn Malik, le compte d’Azealia Banks a été suspendu.

azealia_banks_suspendue_twitter
Azealia Banks est un peu la Kanye West version outrancière de Twitter, elle tweet à tout va et ses envolées sont tout sauf lyriques. Elle invective à tour de bras pour peu qu’on lui adresse la parole, généralement sa meilleure ennemie la chanteuse Iggy Azalea. Ce qui arrive très souvent.

En mars dernier, au plus grand soulagement des âmes sensibles, l’artiste new-yorkaise annonçait qu’elle quittait le monde « répugnant » des réseaux sociaux.

Un répit de courte durée donc. Son dernier fait d’armes remonte à mardi soir. Remontée comme un coucou, elle s’en est prise à l’ancien membre des One Direction Zayn Malik, d’origine pakistanaise, et aujourd’hui lancé dans une carrière solo sous le nom de « Zayn ».

« Quand toute ta famille au sens large aura été éliminée par les bons vieux États-Unis d’Amérique, est-ce que tu essaieras encore d’agir comme un garçon blanc qui veut se faire passer pour un Noir ? », lui a-t-elle lancé entre autres amabilités (« sal**pe », « nègre des sables », « Faux mec blanc qui essaie d’imiter le look de Justin Bieber », « Tu étais l’étran­ger de ton groupe, tous ces mecs blancs ne te respectaient pas, tu étais leur animal de compagnie », « PakPak qui pue le curry » faisant référence à ses origines), l’accusant de l’avoir plagié dans son nouveau clip « Like I would ».

Damn Zayn be mood boarding the fuck of out me ?.. I’m not mad about this though. Zayn is a cutie pie

Une photo publiée par Azealia Banks (@azealiabanks) le

Ces propos ont suscité un véritable tollé sur la toile, plusieurs membres du réseau social demandant à ce que son compte soit suspendu. Le principal intéressé à préférer la jouer soft, en lui répondant sans la nommer

« Pas de mensonge… Je vois bien que t’essayes de m’atteindre, mais je m’en fous ».

Voyant sans doute que ses propos n’avaient pas eu le succès escompté, la chanteuse s’est excusée quelques heures après : « Souvenez-vous que les attaques ne sont jamais données, mais seulement reçues. Je m’excuse auprès de toutes les personnes que j’ai pu blesser », s’est-elle repentie dans un tweet supprimé depuis.

Le compte @AZEALIABANKS est aujourd’hui suspendu, le festival londonien « Rinse/Born & Bred » a annulé sa venue pourtant programmée pour le mois prochain.

Navrant que l’artiste, rendue célèbre par son titre funky 212 fasse plus parler d’elle par ses sorties que par sa musique. Dernièrement, elle avait apporté son soutien au candidat républicain Donald Trump en expliquant qu’il ferait un bon président, car « il est aussi diabolique que les États-Unis ».