[Antitrust] Vers une amende de 3 milliards d’euros pour Google ?

Business

Par Elodie le

La Commission européenne s’apprêterait à infliger une amende record de trois milliards d’euros à Google pour des faits d’abus de position dominante dans la recherche.

antitrust_google__commission_européenne_amende

Après 7 ans d’enquête, la Commission européenne apporte la dernière touche à la douloureuse qu’elle s’apprête à présenter à Google : une amende record de 3,31 milliards d’euros, selon The Telegraph.

Pour rappel, la Commission européenne accuse Google d’abus de position dominante dans la recherche en ligne pour avoir privilégié ses services au détriment de ceux de la concurrence notamment. Plus précisément, pour avoir « injustement avantagé son propre comparateur de prix », Google Shopping, par rapport aux autres, dont Kelkoo, alors même que le géant américain est leader dans son secteur avec plus de 90% de part de marché sur la recherche en europe.

Selon des sources proches du dossier, Bruxelles aimerait présenter sa facture avant la coupure estivale et pourrait opérer un mouvement dès le mois prochain. Bien que ce montant représente la plus lourde sanction pécuniaire infligée par la Commission européenne –le précédent record est détenu par Intel en 2009 avec 1,06 milliard d’euros -, il est loin de l’amende maximale possible : 10% du chiffre d’affaires mondial de l’entreprise incriminée, soit plus de 6 milliards d’euros pour Google dont le chiffre d’affaires s’élevait à 75 milliards en 2015 et 66 milliards en 2014.

De son côté, la firme de Mountain View n’entend pas s’en laisser conter et estime les accusations « infondées », puisque l’ensemble des données économiques couvrant la dernière décennie montre que « le marché de la recherche demeure très compétitif », notamment avec Amazon et eBay.

Une argumentation qui semble de pas avoir fait mouche auprès de Bruxelles. La commissaire à la Concurrence, Margarethe Vestager a d’ailleurs soulevé la possibilité de nouvelles charges contre Google notamment concernant Maps et Travel.

Google est également accusé dans un autre dossier, la Commission reproche au géant américain un abus de position dominante concernant son système d’exploitation Android, leader du marché avec 80% de taux d’équipement dans le monde.