Quand les algorithmes de Facebook pédalent dans la semoule

Sur le web

Par Olivier le

Les algorithmes de Facebook ont encore fait n’importe quoi. Le réseau social les utilise pour sélectionner les articles les plus partagés du moment, et actualité oblige, les internautes américains ont pu lire des articles en lien avec le 11 Septembre et les attaques terroristes du World Trade Center.

Sauf que les algorithmes avaient choisi un article conspirationniste paru dans le Daily Star, un tabloïd de caniveau. L’histoire en question tentait de prouver que ce qui avait détruit les tours du WTC étaient en fait des bombes. Le Washington Post, qui est tombé sur ce curieux trending topic, a prévenu Facebook qui a retiré immédiatement le lien vers l’article et le topic en lui-même.

Les algorithmes peuvent se tromper

Le réseau social a bien (plus ou moins) des êtres humains aux manettes de ces sujets tendance ; mais ils ne sont là que pour choisir les topics susceptibles d’intéresser les utilisateurs de Facebook. Auparavant, ces éditeurs étaient aussi en charge de rédiger les résumés des sujets du moment ; mais suite à une controverse (Facebook avait été accusé par certains politiques conservateurs d’informer partialement les internautes), l’entreprise a préféré s’en tenir à des algorithmes.

L’affaire tombe au plus mal. Il y a quelques jours, ces algorithmes faisaient la promotion d’un autre article complètement faux sur une présentatrice de Fox News. Il y a aussi eu cette affaire du retrait de la photo de la « petite fille au napalm ». Certes, elle n’est pas directement liée aux sujets tendance, mais il s’agit là encore d’une histoire d’algorithmes pas très malins.

Autant dire que « l’intelligence » qui choisit ces fameux sujets est sur la sellette. Facebook fera-t-il machine arrière en décidant de remettre des éditeurs humains en place derrière les trending topics ?

Source: Source