Youtube Heroes, le système de modération communautaire que tout le monde attendait ?

Sur le web

Par Malo le

YouTube vient d’annoncer un nouveau système de modération bénévole et communautaire dans une vidéo publiée mardi. Le projet s’appelle « Youtube Heroes » et ne fait pas que des heureux.

youtube-heroes-1080

Un peu plus d’une semaine après avoir lancé Youtube Community, un réseau social pour les créateurs et leurs fans, Youtube lance une nouvelle initiative, YouTube Heroes. Le principe est simple : inciter les internautes à modérer le contenu du site et alerter YouTube en cas de vidéo litigieuse.

Les « Heroes » se verront attribuer des points pour divers types d’actions comme sous-titrer des vidéos, répondre à des questions sur les forums d’aide ou encore signaler kes commentaires inappropriés et vidéos non conformes aux règles du site. Les modérateurs auront leur propre tableau de bord.

En gagnant des points, les bénévoles de YouTube débloqueront des récompenses qui prendront la forme de workshops (ateliers), de tests en avant-première de produits et de nouvelles fonctionnalités de YouTube. Ils auront notamment accès à des outils pour signaler plusieurs vidéos à la fois (« mass flag videos »).

mass-flag-video-heroes-youtube

Une initiative qui fait déjà débat

La communauté semble ne pas être aussi enthousiaste que l’est l’entreprise à propos de ces « modérateurs volontaires ». En voyant le nombre de pouces rouges sur la vidéo de présentation de YouTube Heroes, on parlerait là d’une des vidéos les moins appréciées de toute la plateforme ! Les vidéos de contestation commencent déjà à éclore sur YouTube. Les créateurs craignent un dérapage de la part des modérateurs, à qui la plateforme donne trop d’outils sans pouvoir les contrôler efficacement.

getting-started-with-youtube-heroes

On ne peut encore savoir si YouTube va faire marche arrière ou forcer la porte. Pourtant, si cette initiative se transforme en nouvelle affaire, le fardeau va commencer à peser de plus en plus lourd pour l’entreprise de la Silicon Valley. En effet, il y a peu YouTube avait créé le scandale en rendant plus visible sa politique à propos des vidéos « annonceurs-friendly ».

Source: Source